how to view pdf file in asp.net using c# : How to extract a picture from a pdf SDK Library service wpf asp.net html dnn CODE_FAMILLE9-part1121

Sénégalais
Article 665
Condamnés pour détourne-
ment de deniers publics
Les  individus  condamnés
pour détournement de deniers
publics ne peuvent aucunement
disposer à titre gratuit. Cette
incapacité s’étend aux actes
accomplis depuis la date des
faits et prend fin lorsque les
condamnés se sont acquittés
des restitutions et dommages-
intérêts prononcés contre eux.
Article 666
Incapacité du majeur en cura-
telle
Les prodigues et les faibles
d’esprit pourvus d’un conseil
judiciaire ne peuvent disposer à
titre gratuit entre vifs ou par tes-
tament qu’avec l’assistance de
leur conseil.
SECTION III - DES
INCAPACITES ABSOLUES
DE RECEVOIR
Article 667
Principe
Pour être capable de recevoir
à titre gratuit, entre vifs ou par
testament, il suffit d’être conçu
au moment de la donation ou à
l’époque du décès du testateur.
Néanmoins, sont permises les
dispositions en faveur d’enfants
à naître, ainsi qu’il sera réglé au
titre des «libéralités à caractère
familial».
La donation ou le testament
n’ont d’effet qu’autant que l’en-
fant est né vivant.
Sont également permises les
dispositions par actes entre vifs
ou testamentaires contenant
affectation perpétuelle de biens
ou de valeurs à une fondation à
créer en vue d’un service déter-
miné.
Toutefois  la  libéralité  ne
devient définitive que si la fon-
dation est reconnue d’utilité
publique par décret et reçoit
l’autorisation d’accepter.
Article 668
Personnes incertaines
Ne peuvent aucunement rece-
voir à titre gratuit les personnes
qui ne sont ni déterminées, ni
déterminables.
Néanmoins, est considérée
comme faite au profit de bénéfi-
ciaires déterminés l’assurance
sur  la  vie  souscrite  par  le
contractant au profit soit de ses
enfants et descendants nés ou
à naître soit de ses héritiers,
sans indication de nom.
Article 669
Condamnés à une peine
afflictive et infamante perpé-
tuelle
Les individus condamnés à
une peine afflictive et infamante
perpétuelle ne peuvent recevoir
à titre gratuit ni entre vifs ni par
testament, si  ce n’est pour
cause d’aliments et dans la limi-
te de leurs besoins.
Article 670
Groupements dépourvus de
la personnalité morale
Ne peuvent aucunement rece-
voir à titre gratuit:
1°) Les congrégations reli-
gieuses et les associations reli-
gieuses non autorisées;
2°) Les groupements privés
n’ayant pas de personnalité civi-
le.
Article 671
Autres incapacités
Ne peuvent recevoir à titre
gratuit:
1°) Les mineurs non émanci-
pés, qu’avec l’acceptation des
père et mère ou celle de leur
tuteur, néanmoins les autres
ascendants, même du vivant
des père et mère, quoiqu’ils ne
soient pas tuteurs du mineur,
peuvent accepter pour lui;
2°) Les majeurs en tutelle,
qu’avec l’acceptation de leur
représentant légal;
3°)  Les  sourds-muets,
qu’avec l’acceptation d’un cura-
teur nommé à cet effet par le
juge compétent;
4°) Les collectivités secon-
daires et les établissements
publics, qu’avec l’autorisation de
l’autorité compétente; toutefois
les unes et les autres peuvent
recevoir sans cette autorisation
si la libéralité n’est grevée d’au-
cune charge, condition ou affec-
tation immobilière.
SECTION IV - DES
INCAPACITES DE
RECEVOIR RELATIVES A
CERTAINES PERSONNES
Article 672
Tuteurs
Les tuteurs ne peuvent rece-
voir à titre gratuit de  leurs
pupilles, soit entre vifs, soit par
testament, avant la reddition
définitive et l’apurement du
compte de tutelle, et après l’ac-
complissement des formalités et
délais fixés par la loi.
Article 673
Enfants naturels
Les enfants naturels légale-
ment reconnus par le mari et
sans l’acquiescement de son ou
de ses épouses, ne peuvent
recevoir par donation entre vifs
ou par testament au-delà de ce
qui est permis par l’article 534.
Cette incapacité ne peut être
invoquée que par les héritiers
du donateur ou du testateur.
Article 674
Officiers de bord
Les officiers d’un navire ou
d’un aéronef ne peuvent aucu-
nement recevoir à titre gratuit
par testament fait en leur faveur
au cours du voyage, à moins
qu’ils ne soient parents ou alliés
du testateur.
CODE DE LA FAMILLE
91
How to extract a picture from a pdf - Select, copy, paste PDF images in C#.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract images pdf acrobat; extract images from pdf online
How to extract a picture from a pdf - VB.NET PDF Image Extract Library: Select, copy, paste PDF images in vb.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract image from pdf in; extract image from pdf c#
Sénégalais
SECTION V - SANCTIONS
DES INCAPACITES DE
DISPOSER ET DE
RECEVOIR
Article 675
Les dispositions à titre gratuit,
entre vifs ou par testament,
entachées de l’une des incapa-
cités visées aux articles 659 et
674, sont nulles.
La capacité s’apprécie chez le
donateur ou testateur au jour de
la donation ou du legs, chez le
gratifié au jour de l’acceptation.
TITRE II
DES DONATIONS ENTRE
VIFS
CHAPITRE PREMIER
DES CONDITIONS DE
FORME
SECTION PREMIERE -
REGLES GENERALES
Article 676
Donations immobilières
Tout contrat portant donation
d’immeubles ou de droits immo-
biliers doit être passé devant
notaire.
Article 677
Donations mobilières
Tout contrat portant donation
d’effets mobiliers peut être
passé, soit par acte notarié, soit
par acte sous seings privés
dûment enregistré.
Le contrat n’est valable qu’au-
tant qu’il a été dressé un esti-
matif des biens donnés, signé
du donateur et du donataire, ou
de ceux qui acceptent pour lui.
Article 678
Acceptation du donataire
La  donation  n’engage  le
donateur et ne produit son effet
que du jour où elle a été expres-
sément acceptée par le donatai-
re; l’acceptation est faite dans la
même forme que la donation.
L’acceptation peut être faite
dans un acte postérieur, dans
ce cas la donation n’a d’effet, à
l’égard du donateur, que du jour
où cette acceptation lui aura été
notifiée.
L’acceptation au nom d’un
sourd-muet doit être homolo-
guée par le tribunal compétent.
SECTION Il - SANCTION
DES CONDITIONS DE
FORME
Article 679
Nullité de principe
La donation dépourvue des
formes légales est radicalement
nulle et ne peut être réparée par
aucun acte confirmatif; il faut
qu’elle soit refaite en la forme
légale.
Toutefois, la confirmation ou
ratification ou exécution volon-
taire de la donation, consentie
par les héritiers ou ayants cause
du donateur, après son décès,
emporte renonciation à opposer,
soit les vices de formes, soit
toute autre exception.
Article 680
Exceptions
La nullité de la donation, irré-
gulière en la forme, n’emporte
pas nécessairement celle de
ses dispositions qui ne sont pas
soumises aux formes réglées
aux articles 676 et 677.
SECTION III - REGLES
SPECIALES AUX
DONATIONS DEGUISEES
OU DES PERSONNES
INTERPOSEES
Article 681
Validité des donations dégui-
sées
Le contrat de donation dégui-
sée est celui qui est fait sous
l’apparence d’un contrat à titre
onéreux.
La simulation n’est pas une
cause de nullité, et le contrat est
valable  comme  donation,
lorsque le déguisement a été
prouvé.
A l’égard des tiers, la preuve
du déguisement peut être rap-
portée par tous moyens; entre
les parties, la preuve doit être
rapportée par écrit lorsque la
valeur de l’objet du contrat
excède la somme prévue à l’ar-
ticle 14 du Code des Obligations
Civiles et Commerciales.
Article 682
Conditions de validité
La donation déguisée n’est
valable comme donation qu’au-
tant que les conditions de fond
des donations ont été réunies et
que les conditions de forme de
l’acte ostensible ont été respec-
tées.
Article 683
Application des règles de
fond des donations
Lorsque la preuve du dégui-
sement est rapportée, la dona-
tion est soumise à toutes les
règles de fond applicables aux
donations.
Article 684
Donation au profit d’un inca-
pable
La donation déguisée au profit
d’un incapable est nulle soit
qu’on la déguise sous la forme
d’un contrat onéreux, soit qu’on
la fasse sous le nom de per-
sonnes interposées.
Sont  réputées  personnes
interposées les père et mère,
CODE DE LA FAMILLE
92
C# PDF insert image Library: insert images into PDF in C#.net, ASP
How to Insert & Add Image, Picture or Logo on PDF Page Using C#.NET. Import graphic picture, digital photo, signature and logo into PDF document.
extract images pdf; extract image from pdf file
C# Word - Paragraph Processing in C#.NET
C# users can set paragraph properties and create content such as run, footnote, endnote and picture in a paragraph. Create Picture in Paragraph.
extract photos pdf; pdf image text extractor
Sénégalais
les enfants et descendants et le
conjoint de la personne inca-
pable, sans préjudice du droit
pour les héritiers de prouver l’in-
terposition de toute autre per-
sonne eu égard aux circons-
tances de fait.
SECTION IV - REGLES
SPECIALES AU DON
MANUEL
Article 685
Validité du don manuel
Le don manuel est la donation
d’un meuble corporel réalisé par
simple tradition, par dérogation
aux règles édictées aux articles
676 et 677.
Article 686
Tradition
Le don manuel n’est réalisé
qu’autant que la tradition a
transféré au donataire la pos-
session réelle de l’objet donné,
soit directement du donateur,
soit par l’intermédiaire d’un tiers
chargé de remettre l’objet au
donataire.
La tradition doit avoir lieu du
vivant du donateur.
Article 687
Objet de don manuel
Le don manuel ne peut porter
que sur des meubles corporels,
dont  la  propriété  peut  être
acquise par simple tradition.
Le don manuel n’est valable
qu’autant que les conditions de
fond  des  donations  sont
réunies.
Article 689
Preuve du don manuel par la
possession du donataire
La preuve du don manuel, par
le donataire qui est en posses-
sion de l’objet donné, résulte de
la possession à titre de proprié-
taire et sans vices.
La précarité de la possession
doit être prouvée par écrit, elle
peut l’être par témoins dans
tous les cas où ce mode de
preuve est admis par la loi.
Les vices de la possession
peuvent être prouvés par tous
les moyens.
Article 690
Autres moyens de preuve à la
disposition du donataire
Si le donataire n’est pas en
possession de la chose donnée,
il doit, pour prouver le don
manuel, apporter la preuve de la
tradition et de la convention de
donation.
La tradition peut être prouvée
par tous moyens.
La convention de donation est
soumise aux modes de preuve
admis par la loi.
Article 691
Preuve par le donateur
La preuve du don manuel par
le donateur est soumise aux
règles édictées aux articles 12
et suivants du Code des Obliga-
tions Civiles et Commerciales.
Les héritiers du donateur peu-
vent prouver le don manuel par
tous moyens.
CHAPITRE II
DES CONDITIONS DE
FOND
SECTION PREMIERE - DES
ELEMENTS CONSTITUTIFS
DE LA DONATION
Article 692
Enumération
Les éléments constitutifs de la
donation sont:
- l’intention libérale;
- la transmission sans contre-
partie d’un bien, du patrimoine
du donateur dans celui du dona-
taire;
- le lien de causalité directe
entre l’appauvrissement  du
donateur et l’enrichissement du
donataire.
Article 693
Intention libérale
Il n’y a intention libérale que
lorsque le donateur se dépouille
irrévocablement de la chose
donnée en vue de gratifier le
donataire.
Article 694
Nécessité d’un appauvrisse-
ment du donateur
Il y a pas donation lorsqu’elle
n’entraîne aucun appauvrisse-
ment du patrimoine du dona-
teur.
Article 695
Absence d’appauvrissement
du donateur
Il n’y a pas donation lorsque
la  transmission  des  biens,
consentie par le donateur, est
assortie d’un avantage soit à
son profit, soit au profit d’un
tiers.
Article 696
Lien de causalité
Il n’y a pas donation lorsqu’il
n’existe pas de lien de causalité
direct entre l’appauvrissement
du donateur et l’enrichissement
du donataire.
SECTION Il - DE
L’IRREVOCABILITE DES
DONATIONS
Article 697
Principe
La donation est un contrat
irrévocable dans les conditions
prévues aux articles suivants.
Article 698
Donation sous condition
potestative
Toute donation faite sous des
conditions  dont  l’exécution
dépend de la seule volonté du
donateur est nulle.
Article 699
Réserve de la faculté de dis-
poser
Toute donation par laquelle le
donateur se réserve la faculté
CODE DE LA FAMILLE
93
VB.NET TIFF: How to Draw Picture & Write Text on TIFF Document in
drawing As RaterEdgeDrawing = New RaterEdgeDrawing() drawing.Picture = "RasterEdge" drawing provide powerful & profession imaging controls, PDF document, tiff
extract text from pdf image; extract photos from pdf
VB.NET Image: Image Cropping SDK to Cut Out Image, Picture and
first! VB.NET Image & Picture Cropping Application. Do you need to save a copy of certain part of an image file in a programming way?
extract jpg pdf; extract images from pdf c#
Sénégalais
de disposer de la chose donnée
est nulle.
Article 700
Obligation d’acquitter les
dettes
La donation est pareillement
nulle si elle a été faite sous la
condition d’acquitter les dettes
futures du donateur.
SECTION III - DES
EXCEPTIONS A LA REGLE
DE L’IRREVOCABILITE
Article 701
Donation avec réserve d’usu-
fruit
Il est permis au donateur de
faire la réserve à son profit, ou
de disposer au profit d’un autre,
de la jouissance de l’usufruit
des biens donnés.
Pareillement, le donateur peut
stipuler à son profit ou au profit
d’un tiers la réserve du droit
d’usage et d’habitation sur l’im-
meuble donné.
Article 702
Droit de retour conventionnel
Le donateur peut stipuler à
son profit le droit de retour des
objets donnés, soit pour le cas
du prédécès du donataire seul,
soit pour le cas de prédécès du
donataire et de ses descen-
dants.
Article 703
Effets
L’effet  du  droit  de  retour
emporte résolution de toutes les
aliénations des biens donnés et
il fait revenir ces biens au dona-
teur, francs et quittes de toutes
charges et hypothèques, sauf
ce qui est réglé au titre «Des
libéralités à caractère familial».
SECTION IV - DE LA
REVOCATION DES
DONATIONS
Article 704
Causes de révocation
La donation peut être révo-
quée:
1°) Pour cause d’inexécution
des charges ou conditions sous
lesquelles elle a été faite;
2°) Pour cause d’ingratitude
du donataire;
3°) Pour cause de survenance
d’enfant;
Toutefois, les donations en
vue du mariage ne sont pas
révocables pour cause d’ingrati-
tude.
Article 705
Inexécution des charges
Les charges doivent être pré-
cises et ne pas excéder le mon-
tant de la donation.
La révocation pour cause d’in-
exécution des charges n’a lieu
que si la charge ou la condition
a été la cause impulsive et
déterminante de la donation.
Article 706
Effets de l’inexécution
Dans le cas de la révocation
pour cause d’inexécution des
conditions, les biens donnés
rentrent dans les mains du
donateur, francs et quittes de
toutes charges et hypothèques
du chef du donataire et le dona-
teur a, contre les tiers déten-
teurs des immeubles donnés,
tous les droits qu’il aurait contre
le donataire lui-même.
Article 707
Ingratitude du donataire
La révocation de la donation
pour cause d’ingratitude ne peut
avoir lieu que dans les cas sui-
vants:
1°) Si le donataire a attenté à
la vie du donateur;
2°) S’il s’est rendu coupable
envers lui de sévices, délits ou
injures graves;
3°) S’il lui refuse les aliments
dans le besoin.
Article 708
Effets de l’ingratitude du
donataire
L’action en révocation pour
cause d’ingratitude appartient
au donateur, qui peut y renon-
cer expressément ou tacitement
en pardonnant au donataire.
Elle doit être intentée dans
l’année à compter du jour du
délit imputé par le donateur au
donataire, ou à compter du jour
où le délit a été connu par le
donateur.
Toutefois les  héritiers du
donateur peuvent exercer l’ac-
tion en révocation dans le cas
suivant;
1°) Lorsque le donateur est
décédé après avoir commencé
d’intenter l’action en révocation.
2°) Lorsque le donateur est
décédé dans l’année du délit,
même sans avoir intenté l’action
en révocation.
La révocation pour cause d’in-
gratitude ne peut être deman-
dée par le donateur contre les
héritiers du donataire.
Article 709
Effets à l’égard des tiers
La révocation pour cause d’in-
gratitude n’emporte point d’effet
rétroactif contre les tiers.
Article 710
Survenance d’enfant
Toutes donations entre vifs,
faites  par  personnes  qui
n’avaient point d’enfants légi-
times ou naturels actuellement
vivants dans le temps de la
donation, de quelque valeur que
ces donations puissent être, et à
quelque titre qu’elles aient été
faites, et encore qu’elles soient
mutuelles ou rémunératoires,
même celles qui auraient été
faites en vue du mariage par
d’autres que par les ascendants
aux  conjoints,  ou  par  les
conjoints l’un à l’autre, peuvent
être révoquées à la suite de la
survenance  d’un  enfant  du
donateur, même posthume, ou
par la légitimation d’un enfant
CODE DE LA FAMILLE
94
VB.NET Image: Image Resizer Control SDK to Resize Picture & Photo
VB.NET Method to Resize Image & Picture. Here we display the method that We are dedicated to provide powerful & profession imaging controls, PDF document, image
extract pdf pages to jpg; extract image from pdf online
VB.NET Image: Image Scaling SDK to Scale Picture / Photo
VB.NET DLLs to Scale Image / Picture. There are two dlls that will be involved in the process of VB.NET image scaling, which are RasterEdge.Imaging.Basic.dll
how to extract pictures from pdf files; extract color image from pdf in c#
Sénégalais
naturel par mariage subséquent,
s’il est né depuis la donation.
Dans ce cas l’article 706 rece-
vra application.
CHAPITRE III
DES EFFETS DE LA
DONATION
SECTION PREMIERE - DES
OBLIGATIONS DU
DONATEUR
Article 711
Transfert de propriété
La donation est un contrat
translatif de droit et générateur
d’obligations à l’encontre du
donateur et du donataire.
A l’égard des tiers, l’opposabi-
lité du transfert est subordonnée
aux conditions fixées par la loi.
Article 712
Délivrance
Le donateur  doit livrer  la
chose donnée et s’abstenir de
tout acte susceptible d’en trou-
bler la jouissance à peine de
dommages et intérêts envers le
donataire.
Article 713
Garantie
L’obligation de livrer la chose
donnée n’emporte pas l’obliga-
tion de garantie d’éviction ou
des vices cachés, à moins qu’el-
le n’ait été promise dans une
clause spéciale de l’acte portant
donation.
SECTION Il - DES
OBLIGATIONS DU
DONATAIRE
Article 714
Exécution des charges
Le donataire doit exécuter les
charges imposées par le dona-
teur, soit à son profit, soit dans
l’intérêt du donataire, soit au
profit d’un tiers.
Article 715
Ingratitude du donataire
Le donataire doit s’abstenir de
tout acte constitutif d’ingratitude
à l’égard du donateur.
TITRE III
DES TESTAMENTS
CHAPITRE PREMIER
DE L.A FORME DES
TESTAMENTS
Article 716
Formes du testament
Le testament ne peut être fait
que par écrit et dans les formes
ci-après à peine de nullité,
savoir:
1°) En la forme olographe;
2°) Par acte public;
3°) En la forme mystique.
SECTION PREMIERE - DU
TESTAMENT OLOGRAPHE
Article 717
Conditions de forme
Le testament olographe est
celui qui est écrit en entier, daté
et signé de la main du testateur.
Article 718
Testament à main guidée
Le testament à main guidée
par un tiers est valable si l’inter-
vention du tiers n’a consisté
qu’à aider le testateur, en raison
de son infirmité, à placer sa
main sur le papier et à signer au
bon endroit.
Article 719
Formes de l’écrit
Le testament peut être écrit,
soit avec de l’encre ou tout
autre liquide, soit au crayon.
Il peut être écrit sur du papier
ou sur tout autre objet.
Il peut être rédigé en une
langue étrangère.
Article 720
La date du testament doit être
précisée et indiquer les jour,
mois, et an, soit en lettres, soit
en chiffres.
Toutefois, au cas où la date
est incomplète ou erronée, elle
peut être complétée ou rectifiée
par toutes mentions de l’acte ou
par des présomptions qui les
corroborent.
Article 721
Signature
La signature doit être confor-
me aux habitudes du testateur
et permettre de l’identifier.
Article 722
Ouverture et dépôt du testa-
ment
Au décès du testateur, son
testament est présenté au juge
du lieu d’ouverture de la succes-
sion; celui-ci dresse procès ver-
bal de la présentation, de l’ou-
verture du testament, s’il est
cacheté, et de son état. Il est
ensuite ordonné dépôt du testa-
ment au rang des minutes d’un
notaire.
SECTION Il - DU
TESTAMENT PAR ACTE
PUBLIC
Article 723
Conditions de forme
Le testament par acte public
est celui qui est reçu, soit par un
notaire, soit par un juge, sous la
dictée directe du testateur..
Lorsque celui-ci ne sait ni lire
ni écrire, la réception de l’acte
est faite en la présence réelle
de deux témoins majeurs non
CODE DE LA FAMILLE
95
C# TIFF: How to Insert & Burn Picture/Image into TIFF Document
Support adding image or picture to an existing or new creating blank TIFF are dedicated to provide powerful & profession imaging controls, PDF document, tiff
extract images from pdf acrobat; extract vector image from pdf
VB.NET Image: VB.NET Planet Barcode Generator for Image, Picture &
png, gif, jpeg, bmp and tiff) and a document file (supported files are PDF, Word & Generate Planet Barcode on Picture & Image in VB.NET. In this part, we will
pdf extract images; pdf image extractor c#
Sénégalais
légataires  du  testateur  ni
parents ou alliés du testateur
jusqu’au quatrième degré inclu-
sivement.
Il doit être donné lecture et
interprétation au testateur, dans
tous les cas.
Article 724
Dictée
Le testament peut être dicté
dans une langue autre que le
français, lorsque l’officier rédac-
teur et les témoins comprennent
cette langue. Il est ensuite rédi-
gé en langue française par l’offi-
cier instrumentaire, qui l’écrit lui-
même ou le fait écrire, soit à la
main, soit mécaniquement, au
fur et à mesure de la dictée.
Article 725
Signature
Le testament est signé du tes-
tateur, du notaire ou du juge et,
éventuellement, des témoins, le
tout en présence du testateur.
Dans le cas où le testateur
déclare qu’il ne sait ou ne peut
signer, mention spéciale de
cette déclaration doit être faite
dans l’acte, avec l’indication de
la cause de son empêchement
de signer.
SECTION III - DU
TESTAMENT EN LA
FORME MYSTIQUE
Article 726
Conditions de forme
Le testament en la forme
mystique ou testament secret
est celui qui est présenté clos et
scellé à un officier public ou au
juge assisté de deux témoins
par le testateur qui doit déclarer:
1°) Que le contenu du papier
est son testament, écrit par lui
ou par un autre;
2°) Si le testament a été rédi-
gé par un autre, qu’il en a per-
sonnellement vérifié le libellé;
3°)  Le  mode  d’écriture
employée, à la main ou mécani-
quement.
Article 727
Acte de souscription
Le notaire ou le juge dresse
un acte de souscription qu’il
écrit ou fait écrire, à la main ou
mécaniquement, sur le papier
renfermant les dispositions tes-
tamentaires ou sur l’enveloppe
qui les contient en mentionnant
expressément:
1°) La date et l’indication du
lieu où il a été passé;
2°) La description du pli testa-
mentaire et de l’empreinte du
sceau;
3°) Les mentions des formali-
tés prescrites à l’article précé-
dent.
L’acte de souscription est
signé du testateur, du juge ou
de  l’officier  public  et  des
témoins. Dans le cas où le tes-
tateur déclare qu’il ne peut
signer l’acte de souscription à la
suite d’un empêchement surve-
nu depuis la signature du testa-
ment, mention spéciale de cette
déclaration doit être faite dans
l’acte avec l’indication du motif
invoqué.
Article 728
Testateur ne pouvant signer
Le testament peut être fait en
la forme mystique alors même
que le testateur ne sait ou ne
peut signer. Dans ce cas, il est
fait mention à l’acte de souscrip-
tion de la déclaration du testa-
teur de ne savoir signer ou de
n’avoir pu le faire lorsqu’il a fait
écrire ses dispositions.
Article 729
Testateur illettré
Ceux qui ne savent ou ne
peuvent lire, ne peuvent faire de
dispositions dans la forme du
testament mystique.
Article 730
Testateur muet
Ceux qui ne peuvent parler
peuvent tester en la forme mys-
tique, à la charge expresse que
le testament soit entièrement
écrit, daté et signé de leur main.
Doivent, en outre, être obser-
vées les formalités suivantes:
1°) Le testament est présenté
à l’officier public et aux témoins
par le testateur;
2°) Le testateur écrit, en haut
de l’acte de souscription, et en
présence de l’officier public ou
du juge et des témoins, que le
papier qu’il présente est son
testament, écrit par lui; l’acte de
souscription doit mentionner
que ces mots ont été écrits et
signés en présence du notaire
ou du juge et des témoins.
Au surplus, il est observé tout
ce qui a été prescrit aux articles
726 et 727 et qui n’est pas
contraire aux dispositions du
présent article .
SECTION IV - REGLES DE
FORME PARTICULIERES
Article 731
Testament des militaires
Les testaments des militaires,
des marins de l’Etat et des
employés à la suite des armées,
peuvent être reçus:
- soit par un officier supérieur
ou Médecin militaire d’un grade
correspondant, en présence de
deux témoins;
- soit par deux fonctionnaires
de l’intendance ou officier du
commissariat;
- soit par un de ces fonction-
naires ou officiers en présence
de deux témoins;
- soit enfin dans un détache-
ment isolé, par l’officier com-
mandant  ce  détachement,
assisté de deux témoins, s’il
n’existe pas dans le détache-
ment d’officier supérieur ou
Médecin militaire d’un grade
correspondant, de fonctionnaire
de l’intendance ou d’officier du
commissariat.
Le testament de l’officier com-
mandant un détachement isolé
peut être reçu par l’officier qui
vient après lui dans l’ordre du
service.
CODE DE LA FAMILLE
96
VB.NET Image: Create Code 11 Barcode on Picture & Document Using
Write Code 11 barcode image on single-page or multi-page PDF, TIFF or Word document using VB.NET code. Code 11 Barcode Generation on PDF Using VB.NET Code.
extract pictures from pdf; extract images from pdf files without using copy and paste
VB.NET Image: How to Save Image & Print Image Using VB.NET
tutorial page will tell you how to save and print image / picture file using Capable of saving and printing multi-page document files, like PDF and Word, in VB
how to extract images from pdf file; how to extract text from pdf image file
Sénégalais
La faculté de tester dans les
conditions prévues au présent
article s’étend aux prisonniers
chez l’ennemi.
Article 732
Militaires malades ou blessés
Les testaments mentionnés à
l’article  précédent  peuvent
encore, si le testateur est mala-
de ou blessé, être reçus, dans
les hôpitaux ou les formations
sanitaires militaires, telles que
les définissent les règlements
de l’armée, par le médecin-chef
quel que soit son grade, assisté
de l’officier d’administration ges-
tionnaire.
A défaut de cet officier d’ad-
ministration, la présence de
deux témoins est nécessaire.
Article 733
Double original
Dans tous les cas, il est fait
un double original des testa-
ments mentionnés aux deux
articles précédents.
Si cette formalité n’a pu être
remplie en raison de l’état de
santé du testateur, il est dressé
une expédition du testament
pour tenir lieu du second origi-
nal; cette expédition est signée
par les témoins et les officiers
instrumentaires. Il y est fait
mention des causes qui ont
empêché de dresser le second
original.
Dès que la communication est
devenue possible, et dans le
plus bref délai, les deux origi-
naux ou l’original et l’expédition
du testament sont adressés,
séparément et par courriers dif-
férents, sous pli clos et cacheté,
au  Ministère  des  Forces
armées, pour être déposés chez
le Notaire indiqué par le testa-
teur ou, à défaut, chez le Gref-
fier-notaire du tribunal du der-
nier domicile.
Article 734
Validité temporaire
Le testament fait dans la
forme ci-dessus établie est nul
six mois après que le testateur
sera venu dans un lieu où il
aura la liberté d’employer les
formes ordinaires, à moins que,
avant l’expiration de ce délai, il
n’ait été de nouveau placé dans
une des situations suivantes:
hors du territoire national, guer-
re, expédition, opérations de
maintien de l’ordre et de pacifi-
cation en territoire étranger.
Le testament est alors valable
pendant la durée de cette situa-
tion spéciale et pendant un nou-
veau délai de 6 mois après son
expiration.
Article 735
Testament en temps d’épidé-
mie
Les testaments faits dans un
lieu avec lequel toute communi-
cation est interrompue à cause
de la peste ou autre maladie
contagieuse, peuvent être faits
devant le sous-préfet, ou devant
l’un des officiers municipaux de
la commune, en présence de
deux témoins.
Cette disposition a lieu tant à
l’égard de ceux qui seraient
atteints de ces maladies que de
ceux qui seraient dans les lieux
infectés, encore qu’ils ne fus-
sent pas actuellement malades.
Article 736
Validité provisoire
Les testaments mentionnés à
l’article précédent deviennent
nuls 6 mois après que les com-
munications auront été rétablies
dans le lieu où le testateur se
trouve, ou 6 mois après qu’il
aura passé dans un lieu où elles
ne sont point interrompues.
Article 737
Testament des passagers
Au cours d’un voyage mariti-
me ou aérien, soit en route, soit
pendant un arrêt dans un port
ou une escale, lorsqu’il y a
impossibilité de communiquer
avec la terre ou lorsqu’il n’existe
pas dans le port ou à l’escale, si
l’on est à l’étranger, d’agent
diplomatique  ou  consulaire
sénégalais investi des fonctions
de notaire, les testaments des
personnes présentes à bord du
navire ou de l’aéronef sont
reçus, en présence de deux
témoins: 
- Sur les bâtiments de l’Etat,
par l’officier d’administration ou,
à défaut, par le commandant ou
celui qui en remplit les fonc-
tions;
- Sur les autres navires, par le
Capitaine, maître ou patron,
assisté du second du navire ou,
à leur défaut, par ceux qui les
remplacent;
- Sur les autres aéronefs, par
le commandant de bord.
L’acte indique celle des cir-
constances ci-dessus prévues
dans laquelle il a été reçu.
Article 738
Testament des officiers de
bord
Sur les bâtiments de l’Etat, le
testament de l’officier d’adminis-
tration est, dans les circons-
tances prévues à l’article précé-
dent, reçu par le commandant
ou celui qui en remplit les fonc-
tions et s’il n’y a pas d’officier
d’administration, le testament du
commandant sera reçu par celui
qui vient après lui dans l’ordre
du service.
Sur les autres bâtiments, le
testament du capitaine, maître
ou patron, ou celui du second,
sont dans les mêmes circons-
tances reçues  par  les  per-
sonnes qui viennent après eux
dans l’ordre du service.
Article 739
Double original
Dans tous les cas, il est fait
un double original des testa-
ments mentionnés aux deux
articles précédents.
Si cette formalité n’a pas pu
être remplie à raison de l’état de
santé du testateur, il est fait
application des dispositions du
deuxième alinéa de l’article 733.
CODE DE LA FAMILLE
97
Sénégalais
Article 740
Remise de l’un des exem-
plaires à l’agent diplomatique
Au premier arrêt dans un port
ou une escale étrangère où se
trouve un agent diplomatique ou
consulaire sénégalais, il est fait
remise, sous pli clos et cacheté,
de l’un des originaux ou de l’ex-
pédition du testament entre les
mains de ce fonctionnaire qui
l’adresse au Ministère chargé
des Affaires étrangères, afin
que le dépôt puisse en être
effectué comme il est dit à l’ar-
ticle 733.
Article 741
Dépôt des originaux à l’arri-
vée au Sénégal
A l’arrivée du bâtiment ou de
l’aéronef dans un port ou un
aéroport du Sénégal, les deux
originaux du testament, ou l’ori-
ginal et son expédition, ou l’ori-
ginal qui reste, en cas de trans-
mission ou de remise effectuée
pendant le cours du voyage,
sont déposés, sous pli clos et
cacheté, pour les bâtiments et
aéronefs de l’Etat, au Ministère
chargé des Forces armées, et
pour les autres bâtiments et
aéronefs, au Ministère chargé
des Transports, qui en opére-
ront la transmission comme il
est -dit à l’article 733.
Article 742
Mention au rôle
Il est fait mention sur le rôle
du bâtiment ou de l’aéronef, en
regard du nom du testateur, de
la remise  des originaux ou
expéditions du testament, faite
conformément aux prescriptions
des articles qui précèdent.
Article 743
Validité temporaire
Le testament fait au cours
d’un voyage maritime ou aérien,
en la forme prescrite par les
article 740 et suivants, n’est
valable qu’autant que le testa-
teur meurt à bord ou dans les 6
mois après qu’il ait débarqué
dans un lieu où il a pu le refaire
dans les formes ordinaires.
Toutefois,  si  le  testateur
entreprend un nouveau voyage
maritime ou aérien avant l’expi-
ration de ce délai, le testament
est valable pendant la durée de
ce voyage et pendant un nou-
veau délai de 6 mois après que
le testateur ait de nouveau
débarqué.
Article 744
Lecture de la loi
Il est donné lecture au testa-
teur, en présence des témoins,
des dispositions des articles
737, 739 ou 743 suivant les cas,
et mention de cette lecture est
faite dans le testament.
Article 745
Signatures
Les testaments compris dans
la présente section sont signés
par le testateur, par ceux qui les
auront reçus et par les témoins.
Article 746
Testateur ne pouvant signer
Si le testateur déclare qu’il ne
peut ou ne sait signer, il est fait
mention de sa déclaration, ainsi
que de la cause qui l’empêche
de signer.
Dans les cas où la présence
de deux témoins est requise, le
testament est signé au moins
par l’un d’eux et il est fait men-
tion de la cause pour laquelle
l’autre n’a pas signé.
Article 747
Testateur à l’étranger
Un Sénégalais qui se trouve
en pays étranger peut faire ses
dispositions testamentaires par
acte sous signatures privées,
dans la forme prescrite à l’article
717, ou par acte public avec les
formes usitées dans le lieu où
cet acte est passé.
CHAPITRE II
PREUVE, NULLITE,
REVOCATION ET
CADUCITE DES
TESTAMENTS
SECTION PREMIERE -
SANCTION DES REGLES
DE FORME ET PREUVE
DES TESTAMENTS
Article 748
Nullité
Les règles relatives à la forme
des testaments sont prescrites à
peine de nullité.
Article 749
Preuve des dispositions tes-
tamentaires
Les dispositions d’un testa-
ment ne peuvent être prouvées
que par écrit.
Toutefois, elles peuvent l’être
par témoins, lorsque le testa-
ment a existé et a péri fortuite-
ment. Le demandeur doit alors
prouver:
1°) l’existence de l’acte;
2°) le fait, indépendant de la
volonté du testateur et ignoré de
lui, qui a causé la destruction du
testament;
3°) la teneur du testament.
SECTION Il - DE LA
REVOCATION DES
TESTAMENTS ET DE LEUR
CADUCITE
Article 750
Révocation
Les testaments peuvent être
révoqués, expressément ou
tacitement.
Article 751
Révocation expresse
La révocation expresse peut
résulter, soit d’un testament
postérieur, soit d’un acte devant
un officier public, notaire ou juge
CODE DE LA FAMILLE
98
Sénégalais
portant déclaration de change-
ment de volonté.
Article 752
Révocation par testament
caduc
La révocation faite dans un
testament postérieur demeure
valable même si le nouvel acte
reste sans exécution par suite
de la caducité des legs qui s’y
trouvent.
Article 753
Causes de la révocation judi-
ciaire
Les mêmes causes qui, sui-
vant les deux premiers para-
graphes des articles 704 et 707,
autorisent la demande en révo-
cation des donations entre vifs
ainsi que l’injure grave faite à la
mémoire du testateur, sont
admises pour la demande en
révocation des dispositions tes-
tamentaires.
Article 754
Délai d’exercice de l’action
La demande en révocation
doit être intentée dans l’année à
compter du jour du délit.
Article 755
Révocation tacite par testa-
ment postérieur
Le testament est tacitement
révoqué en cas que le testa-
ment postérieur contient des
dispositions incompatibles ou
contraires avec celles du précé-
dent; seules celles-ci sont annu-
lées.
Article 756
Révocation tacite par aliéna-
tion
Toute aliénation volontaire,
celle même par vente avec
faculté de rachat, ou par échan-
ge, que fait le testateur de tout
ou partie de la chose léguée,
emporte la révocation tacite du
legs pour tout ce qui a été alié-
né, encore que l’aliénation pos-
térieure soit nulle, et que l’objet
soit rentré dans la main du tes-
tateur.
Article 757
Révocation tacite par des-
truction volontaire
Le testament est révoqué taci-
tement en tout ou partie en cas
de destruction volontaire du tes-
tament par le testateur: lacéra-
tion, rature ou cancellation.
Article 758
Caducité du testament par
prédécès du légataire
Le testament est caduc si
celui en faveur de qui il a été fait
n’a pas survécu au testateur, à
moins que ce dernier n’ait mani-
festé une volonté contraire.
Article 759
Testament sous condition
Le testament est caduc si le
bénéficiaire décède avant l’ac-
complissement de la condition
sous laquelle il a été fait et
dépendant  d’un événement
incertain, tel que, dans l’inten-
tion du testateur, le testament
ne doive être exécuté qu’autant
que l’événement arrive ou n’arri-
ve pas.
Article 760
Perte de la chose léguée
Le legs est caduc si la chose
léguée a totalement péri pen-
dant la vie du testateur.
Il en est de même si elle a
péri depuis sa mort, sans le fait
et la faute de l’héritier, ou lors-
qu’elle a péri entre les mains du
légataire.
Article 761
Autres causes de caducité
Le legs est caduc lorsque son
bénéficiaire le répudiera ou se
trouvera  incapable  de  le
recueillir.
CHAPITRE III
DES EFFETS DES
TESTAMENTS
SECTION PREMIERE - DES
LEGS
Article 762
Diverses sortes de legs
Les dispositions testamen-
taires sont universelles, ou à
titre universel, ou à titre particu-
lier.
Article 763
Legs universel
Le legs universel est la dispo-
sition testamentaire par laquelle
le testateur donne à une ou plu-
sieurs personnes l’universalité
des biens qu’il laisse à son
décès.
L’acceptation ou la renoncia-
tion à un legs universel par le
légataire saisi sont soumises
aux conditions prévues au titre
1er du livre VII Des successions
ab intestat.
Article 764
Délivrance du legs universel
Lorsqu’au décès du testateur
il y a des héritiers réservataires,
ceux-ci sont saisis de plein droit
de tous les biens de la succes-
sion et le légataire universel est
tenu de leur demander la déli-
vrance des biens compris dans
le testament.
Article 765
Jouissance de la chose
Néanmoins, dans les mêmes
cas, le légataire universel a la
jouissance des biens compris
dans le testament, à compter du
jour du décès, si la demande en
délivrance a été faite dans l’an-
née depuis cette époque; en
justice, ou du jour que la déli-
vrance a été volontairement
consentie.
Article 766
Lorsqu’au décès du testateur,
il n’y a pas d’héritiers réserva-
CODE DE LA FAMILLE
99
Sénégalais
taires, le légataire universel est
saisi de plein droit de tous les
biens de la succession.
Il est néanmoins tenu de se
faire envoyer en possession par
une ordonnance du juge du lieu
d’ouverture de la succession,
lorsque le testament a été fait
en la forme olographe ou mys-
tique.
Article 767
Obligation du passif
Le légataire universel saisi,
est tenu des dettes et charges
de la succession personnelle-
ment pour sa part et portion et
hypothécairement pour le tout.
Le légataire universel non
saisi n’est tenu aux dettes et
charges de la succession qu’à
concurrence de la valeur des
biens reçus, à moins qu’il n’ait
omis de faire inventaire.
Article 768
Legs à titre universel
Le legs à titre universel est
celui par lequel le testateur
lègue la propriété, la nue-pro-
priété ou l’usufruit soit d’une
quote-part des biens dont il peut
disposer,  soit  de  tous  ses
immeubles ou de tous ses biens
meubles.
Article 769
Délivrance du legs à titre uni-
versel
Lorsqu’au décès du testateur
il y a des héritiers réservataires,
le légataire à titre universel est
tenu de leur demander la déli-
vrance des biens compris dans
son legs; à leur défaut, aux
légataires universels; à défaut
de ceux-ci, aux autres héritiers
appelés dans l’ordre établi au
livre VII du présent Code.
Article 770
Obligation au passif
Le légataire à titre universel
est tenu des dettes et charges
de la succession du testateur,
personnellement pour sa part et
portion, à concurrence de la
valeur des biens reçus, à moins
qu’il n’ait omis de faire inventai-
re et hypothécairement pour le
tout, sauf recours contre les
héritiers et les autres légataires.
Article 771
Contribution aux legs particu-
liers
Lorsque le testateur n’a dispo-
sé que d’une quotité de la por-
tion disponible, le légataire à
titre universel est tenu d’acquit-
ter les legs particuliers par
contribution avec les héritiers.
Article 772
Legs à titre particulier
Le legs à titre particulier est
celui par lequel le testateur
lègue une chose déterminée.
Le légataire particulier ne peut
se mettre en possession de la
chose léguée, ni prétendre aux
fruits et intérêts, qu’à compter
du jour de sa demande en déli-
vrance, formée suivant l’ordre
établi à l’article 769 ou du jour
auquel cette délivrance lui a été
volontairement consentie.
Article 773
Legs d’une chose indétermi-
née
Lorsque le legs est d’une
chose indéterminée, l’héritier
n’est pas obligé de la donner de
la meilleure qualité, mais il ne
peut l’offrir de la plus mauvaise.
Article 774
Jouissance de la chose
léguée
Les intérêts ou fruits de la
chose léguée courent, au profit
du légataire, dès le jour du
décès, et sans qu’il ait formé sa
demande en délivrance dans les
cas suivants:
1°) Lorsque le testateur a
expressément déclaré sa volon-
té, à cet égard, dans le testa-
ment;
2°) Lorsqu’une rente viagère
ou une pension a été léguée à
titre d’aliments.
Article 775
Frais de la délivrance
Les frais de la demande en
délivrance sont à la charge de la
succession, sans néanmoins
qu’il  puisse  en  résulter  de
réduction de la réserve légale.
Les droits d’enregistrement
sont dûs par le légataire.
Le tout, s’il n’en a été autre-
ment ordonné par le testament.
Article 776
Contribution aux legs
Les héritiers du testateur, ou
autres débiteurs d’un legs, sont
personnellement tenus de l’ac-
quitter, chacun au prorata de la
part et portion dont ils profitent
dans la succession.
Article 777
Accessoires de la chose
léguée
La chose léguée est délivrée
avec les accessoires néces-
saires et dans l’état où elle se
trouve au jour du décès du tes-
tateur.
Article 778
Acquisition ou accession
Lorsque celui qui a légué la
propriété d’un immeuble, l’a
ensuite  augmenté  par  des
acquisitions, ces acquisitions,
fussent elles contiguës, ne sont
pas censées, sans une nouvelle
disposition testamentaire, faire
partie du legs.
Il  en  est  autrement  des
embellissements,  ou  des
constructions nouvelles faites
sur le fonds légué, ou d’un
enclos dont le testateur aurait
augmenté l’enceinte.
Article 779
Hypothèque de la chose
léguée
Si, avant le testament ou
depuis, la chose léguée a été
hypothéquée pour une dette de
la succession, ou même pour la
dette d’un tiers, ou si elle est
grevée d’un usufruit, celui qui
doit acquitter le legs n’est point
tenu de la dégager, à moins
CODE DE LA FAMILLE
100
Documents you may be interested
Documents you may be interested