mvc display pdf from byte array : How to extract images from pdf files Library SDK component .net wpf web page mvc Feuilletage1-part1981

Prise en main
Lightroom 5, un pas de plus vers l’autonomie
Les principales nouveautés de Lightroom 5
L’interface de Lightroom
Bien démarrer avec Lightroom
How to extract images from pdf files - Select, copy, paste PDF images in C#.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract photos from pdf; some pdf image extract
How to extract images from pdf files - VB.NET PDF Image Extract Library: Select, copy, paste PDF images in vb.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
pdf image extractor online; pdf image extractor c#
@
4
Lightroom 5, un pas de plus vers l’autonomie
Dès le début de sa conception en 2003, Lightroom a été pensé pour les photographes. Son nom com-
plet, Photoshop Lightroom, indique explicitement sa parenté avec le fameux éditeur d’images d’Adobe. 
Au-delà du nom, les deux logiciels partagent le même remarquable moteur de développement : Camera 
Raw. 
L’ambition de Lightroom est de proposer une haute qualité de traitement dans un environnement unifié, 
simple et ergonomique, doté de tous les outils complémentaires dont vous avez besoin dans votre flux 
de production d’images. Sans quitter l’interface du logiciel, vous pouvez ainsi importer vos photos et vos 
vidéos, les visionner, les cataloguer, les géolocaliser, développer vos fichiers RAW et corriger vos JPEG et 
vos vidéos. Dans la partie créative de Lightroom, vous pouvez créer des diaporamas ou des livres photo, 
ou encore partager rapidement vos images par mail, sur les réseaux sociaux et sur les galeries web com-
munautaires. Si vous possédez un site personnel, constituer et mettre en ligne vos propres galeries est 
d’une étonnante facilité. Pour aller encore plus loin, nous vous proposons de créer un site complet géré 
intégralement par Lightroom grâce aux excellents plug-ins CE3 de The Turning Gate.
Tous les traitements dans Lightroom sont de type paramétrique et sont enregistrés sous forme de méta-
données. Vos originaux ne sont jamais modifiés et le logiciel mémorise la chronologie de chacun de vos 
réglages. Ce principe garantit un flux de travail non destructif et entièrement réversible. L’enregistrement 
de votre travail est effectué en temps réel, ce qui le protège des défaillances logicielles ou matérielles.
Si Lightroom est d’abord un logiciel de développement des fichiers RAW, il accueille également les JPEG 
qui bénéficient du même principe de travail non destructif et réversible. Vous pouvez ainsi importer la 
totalité de votre photothèque, quel que soit le type de fichiers dont elle est constituée. En revanche, le 
potentiel du moteur de développement se voit limité par le fait que de nombreux paramètres sont défi-
nitivement fixés dans le JPEG. Il ne s’agit donc plus de les développer, le travail ayant déjà été fait par le 
processeur de l’appareil photo, mais de les corriger.
L’ensemble modulaire qui constitue Lightroom repose sur un catalogue dont la base de données peut 
gérer les informations d’un nombre presque illimité de fichiers. Il est donc inutile de les multiplier, ce 
qui renforce l’aspect unitaire de Lightroom. Toutefois, le logiciel ne gère pas les originaux, vous laissant 
libre de les organiser où et comme bon vous semble. Afin d’éviter les risques de désynchronisation entre 
le catalogue et les orignaux, Lightroom met à votre disposition des outils d’exploration, de création, 
de déplacement et de renommage des dossiers et des fichiers, et répercute vos interventions dans le 
catalogue.
Lightroom vous offre donc un univers complet, cohérent et de haute qualité, qui prend en charge la 
totalité de votre flux de production, du vidage de la carte mémoire jusqu’à la diffusion des images finali-
sées. Il réduit ainsi fortement le besoin de recourir à des outils complémentaires d’édition et de diffusion 
d’images. Plusieurs nouveautés dans Lightroom 5, comme les aperçus dynamiques ou l’outil non circu-
laire de suppression des défauts, font faire au logiciel un pas de plus vers l’autonomie.
Si Lightroom reste perfectible sur certains points, le seul véritable reproche que l’on puisse faire à Adobe 
est l’abandon trop rapide de la compatibilité avec les systèmes d’exploitation un peu anciens, contrai-
gnant nombre de photographes à rester sur Lightroom 3 ou sur Lightroom 4. Outre le fait qu’ils ne dis-
poseront pas des dernières innovations et améliorations, ils ne bénéficieront pas de la prise en charge 
des RAW des appareils photo récents, sauf à accepter de les convertir dans le format DNG proposé par 
Adobe.
VB.NET PDF Text Extract Library: extract text content from PDF
Extract highlighted text out of PDF document. Image text extraction control provides text extraction from PDF images and image files.
online pdf image extractor; extract image from pdf using
C# PDF Text Extract Library: extract text content from PDF file in
Ability to extract highlighted text out of PDF document. Image text extraction control provides text extraction from PDF images and image files.
extract image from pdf acrobat; pdf image text extractor
Prise en main
@
5
Fonctionnement général de Lightroom
Lightroom est un logiciel modulaire dont le cœur est constitué d’un catalogue (doté d’une base de données SQLite) 
et d’un moteur de développement Camera Raw (identique à celui du plug-in de Photoshop). Chaque module est indé-
pendant des autres et dispose d’un plein accès à la base de données et à Camera Raw. Si le flux de production suit 
une progression logique, de l’importation des fichiers à leur exportation et leur diffusion, Lightroom n’impose aucune 
contrainte. Ainsi, vous pouvez créer une galerie web dès que l’importation est achevée, sans passer par le module 
Développement. Seule exception : la présélection des photos ne peut être faite que dans le module Bibliothèque.
VB.NET PDF File Merge Library: Merge, append PDF files in vb.net
Merge two or several separate PDF files together and into Able to integrate VB.NET PDF Merging control to Components to combine various scanned images to PDF
extract images from pdf files; extract image from pdf java
C# PDF Convert to Jpeg SDK: Convert PDF to JPEG images in C#.net
may customize the names of all converted JPEG image files in .NET Following demo code will show how to convert all PDF pages to Jpeg images with C# .NET.
extract images from pdf acrobat; how to extract images from pdf in acrobat
@
6
Les principales nouveautés de Lightroom 5
Adobe a profondément modifié sa politique commerciale au printemps 2013. La Creative Suite en licence 
perpétuelle a été remplacée par le Creative Cloud sur abonnement (voir encadré page suivante) et la 
fréquence des mises à jour de Lightroom est devenue annuelle. Il ne s’est donc écoulé que douze mois 
entre la sortie de Lightroom 4 et celle de Lightroom 5, ce qui est court pour proposer des innovations 
majeures. De fait, Lightroom 5 n’est pas révolutionnaire, mais le nombre élevé d’améliorations et la qua-
lité des nouvelles fonctionnalités justifient amplement l’adoption de cette nouvelle version. Nous vous 
proposons ci-après un récapitulatif des plus importantes d’entre elles, classées par modules.
Ergonomie et performances
•  Prise en charge des écrans HiDPI (notamment des écrans Retina des MacBook Pro).
•  Nouveau mode plein écran totalement libéré des éléments d’interface.
•  Verrouillage de la position du zoom.
•  Incrustations de loupe dans les modules Bibliothèque et Développement (repères et grille à opacité 
et taille ajustables).
•  Préservation de la transparence des fichiers PSD et TIFF pour l’édition dans Photoshop.
•  Disponibilité du mode de représentation La*b* des couleurs (valeurs affichées sous l’histogramme).
•  Déclenchement avec la touche F12 lors d’une prise de vue en mode connecté.
•  Amélioration globale des performances et de la réactivité du logiciel.
Importation et module Bibliothèque
•  Importation des images au format PNG (les zones de transparence apparaissent en blanc). Pour 
autant, le PNG ne devient pas un format d’exportation.
•  Nouveaux critères pour les collections dynamiques (taille de l’image, espace de couleur, profondeur 
de codage, etc.). 
•  Validation des photos au format DNG, par comparaison de sommes de contrôle (hash MD5). Cette 
validation qui devait être effectuée par des outils externes est désormais intégrée dans Lightroom. 
La commande est logée dans le menu Bibliothèque.
•  Création du concept d’aperçu dynamique. Il s’agit d’un DNG linéaire 8 bits de dimensions réduites 
(2540px sur le bord large) et compressé avec perte. Son poids est faible (moins de 1 Mo par photo) 
et il conserve une partie du potentiel du format RAW. Lorsque les originaux ne sont pas disponibles, 
la présence d’aperçus dynamiques (signalée dans le panneau Histogramme) permet d’utiliser la 
totalité des modules de Lightroom, au contraire des aperçus classiques qui n’autorisent que le travail 
dans le module Bibliothèque. Cette nouveauté majeure permet donc de travailler en déplacement 
et dans tous les contextes où les originaux ne sont pas accessibles. Lorsque ces derniers sont 
reconnectés, les modifications effectuées hors ligne leur sont automatiquement appliquées.
Module Développement
•  Outil non circulaire de suppression des défauts. Dans Lightroom 4, seul un spot circulaire était dis-
ponible, ce qui limitait fortement son potentiel et le cantonnait à la suppression des poussières et 
autres petits défauts ponctuels. Désormais, si la forme de base reste circulaire, le fonctionnement 
de l’outil est similaire à celui du Pinceau de réglage. La sélection de la zone à corriger est désormais 
libre et rapproche Lightroom de l’autonomie par rapport aux éditeurs d’images.
C# PDF Convert to HTML SDK: Convert PDF to html files in C#.net
Embed converted HTML files in HTML page or iframe. Use JS (jquery) to control PDF page navigation. Export PDF images to HTML images.
extract pdf images; extract vector image from pdf
VB.NET PDF Convert to HTML SDK: Convert PDF to html files in vb.
Embed converted html files in html page or iframe. Export PDF form data to html form in .NET WinForms and ASP.NET. Turn PDF images to HTML images in VB.NET.
pdf extract images; extract jpg pdf
Prise en main
@
7
•  Nouveau Filtre radial qui permet de créer des masques progressifs de forme elliptique et d’appliquer 
tous les réglages accessibles aux traitements localisés. Il s’agit clairement d’un outil créatif.
•  Outil Upright de correction automatique du niveau et des perspectives. Il s’agit sans doute là de 
l’innovation la plus significative de Lightroom 5. En un simple clic, le logiciel redresse l’horizon. Pour 
la correction des perspectives, le logiciel propose trois options adaptées à des contextes différents. 
Si la réussite n’est pas de 100%, elle est d’autant plus impressionnante que les algorithmes ne 
requièrent aucune aide de la part du photographe, au contraire des outils manuels que proposent 
certains logiciels concurrents.
•  Possibilité de dupliquer les ajustements locaux pour tous les outils (Filtre gradué, Filtre radial et 
Pinceau de réglage).
•  Amélioration du comportement de l’outil de recadrage lors d’un changement de rapport d’aspect  
(le cadrage n’est désormais plus réinitialisé).
Module Diaporama
•  Les vidéos peuvent être incluses dans les diaporamas et mélangées aux photos.
Module Cartes
•  Ajout de la Direction dans les coordonnées GPS.
•  Possibilité d’ajouter des photos à des emplacements enregistrés par simple glisser-déposer.
Module Livres
•  Gestion automatique des numéros de page.
•  Enregistrement en tant que page personnalisée d’un modèle modifié par l’utilisateur.
Lightroom 5 et le Creative Cloud d’Adobe
L’annonce de la disparition de la Creative Suite d’Adobe au profit du Creative Cloud, accessible 
uniquement sur abonnement, a fait souffler un vent de colère chez les utilisateurs de Photoshop.  
À 24,59€ par mois, soit 307€ par an, le logiciel revient beaucoup plus cher à moyen et long terme 
qu’avec l’ancienne formule (achat initial à 954,48€ et mise à jour à 273,06€ tous les deux ans). 
La conversion tarifaire effectuée sur la base d’un taux de change de 1$ = 1€ achève de noircir le 
tableau pour les Européens. Mais le plus grave est l’obligation d’abonnement à vie sous peine de 
perdre l’accès au logiciel, donc à ses fichiers. Avec la Creative Suite, la licence était perpétuelle.  
Il était donc possible de «sauter» une ou deux versions, ce que les photographes faisaient fréquem-
ment. Avec le Creative Cloud, c’est l’abonnement qui devient perpétuel, sans échappatoire.
Lightroom est distribué dans le Creative Cloud depuis la version 4, mais reste disponible en licence 
perpétuelle. Adobe a sans doute caressé l’idée de lui faire subir le même sort qu’à la Creative Suite, 
mais la virulence des réactions a été telle que pour dissiper les doutes, Tom Hogarty, Product Mana-
ger chez Adobe, a annoncé de façon claire et officielle que Lightroom resterait disponible en licence 
perpétuelle et que la version distribuée dans le Creative Cloud ne bénéficierait pas d’améliorations 
anticipées. Adobe ayant beaucoup plus à perdre qu’à gagner dans la suppression de la licence per-
pétuelle de Lightroom, on peut penser que la logique comptable sera cette fois favorable aux photo-
graphes et que ceux-ci pourront continuer à utiliser leur logiciel avec une relative quiétude.
C# PDF File Merge Library: Merge, append PDF files in C#.net, ASP.
Combine scanned images to PDF, such as tiff, jpg, png, gif, bmp XDoc.PDF) is designed to help .NET developers combine PDF document files created by
extract images pdf acrobat; extract photo from pdf
VB.NET PDF Page Extract Library: copy, paste, cut PDF pages in vb.
VB.NET: Extract All Images from PDF Document. This is an example that you can use it to extract all images from PDF document. ' Get page 3 from the document.
extract pictures from pdf; extract pictures pdf
@
8
BARRE D’OUTILS
Différente dans chaque 
module, elle propose un accès 
direct aux outils pertinents 
pour les actions à réaliser.
PANNEAU DE GESTION
Il est essentiellement dédié à 
la gestion des fichiers, des 
dossiers et des collections.  
Il accueille également les 
panneaux Historique et 
Paramètres prédéfinis.
PLAQUE D’IDENTITÉ
Vous pouvez personnaliser la 
Plaque d’identité en 
remplaçant celle de Lightroom 
par votre propre logo.
FENÊTRE D’APERÇU
Selon le module, cette fenêtre 
donne un aperçu de la photo 
en cours de traitement, 
prévisualise un effet ou sert de 
navigateur lorsque la photo est 
zoomée.
L’interface de Lightroom
Quel que soit le module appelé, l’interface de Lightroom conserve la base structurelle, les volets latéraux se char-
geant de panneaux différents. Voici un décryptage de l’interface du module Développement, qui est celui dans 
lequel vous allez assurément passer le plus de temps.
C# PDF File Split Library: Split, seperate PDF into multiple files
Also able to combine generated split PDF document files with other PDF files to form a new PDF file. Split PDF Document into Multiple PDF Files in C#.
extract image from pdf in; how to extract a picture from a pdf
Prise en main
@
9
FILM FIXE
Il contient les vignettes de 
toutes les images 
préalablement sélectionnées 
dans le module Bibliothèque 
ou via le choix d’une collection.
SÉLECTEUR DE MODULE
Il fait basculer d’un module à 
un autre d’un simple clic.
PANNEAU DES OUTILS
Il contient les palettes d’outils, 
différentes pour chacun des 
modules.
FENÊTRE D’AFFICHAGE
Elle accueille l’aperçu du travail 
en cours de réalisation : 
photos, vignettes ou 
composition dans les modules 
créatifs.
BARRE D’INFORMATION
Elle contient les informations 
sur l’image en cours de 
traitement, gère le double 
écran et offre un accès direct 
au filtrage des photos par 
attribut.
@
10
Bien démarrer avec Lightroom
Si le paramétrage par défaut des Préférences de Lightroom est satisfaisant pour une utilisation standard, 
il peut être optimisé pour plus d’efficacité. Le logiciel recèle également quelques pièges qu’il convient 
de connaître pour les éviter. Les plus dangereux sont liés à la gestion du catalogue, qui fait l’objet du 
quatrième chapitre. Pour vous aider à bien démarrer avec Lightroom sans avoir besoin de lire au préalable 
les 272 pages du livre, nous avons réuni ici les principaux paramétrages du logiciel ainsi que quelques 
suggestions sur la gestion des fichiers.
Configuration minimale
Lightroom n’est pas un programme trop gourmand en ressources. Une RAM de 2 Go et un espace 
disque de 2 Go suffisent sur Mac comme sur PC. En revanche, la configuration du processeur et du 
système d’exploitation a été revue à la hausse pour Lightroom 5. Si vous êtes sur Mac, un processeur 
Intel 64 bits avec Mac OS X 10.7 ou 10.8 est obligatoire. Sur PC, Windows XP n’est plus supporté depuis 
la version 4 de Lightroom. Avec la version 5, c’est Vista qui est abandonné, de même que tous les sys-
tèmes d’exploitation 32 bits. Il faut donc disposer de Windows 7 SP1 ou Windows 8 64 bits pour installer 
le logiciel. Pour éviter d’avoir recours à la mémoire virtuelle, plus lente, nous vous conseillons d’installer 
4Go de RAM au minimum.
Stockage des fichiers originaux
Si Lightroom se contente de 2 Go d’espace disque, le stockage des fichiers originaux et du catalogue 
exige beaucoup plus de ressources. Si vous photographiez en RAW, les dizaines voire les centaines de 
gigaoctets de fichiers vont très vite s’accumuler. Il n’est pas raisonnable de les stocker sur le disque prin-
cipal d’un ordinateur portable qui risque de saturer rapidement. Déplacer l’ensemble de la photothèque 
n’est pas un problème majeur pour Lightroom qui sait gérer les ruptures de synchronisation, mais autant 
stocker dès le départ ses fichiers sur un disque dur externe. Sur une unité centrale PC, un Mac Pro ou 
un iMac, les disques peuvent être très volumineux et le stockage sur le disque principal devient plus 
raisonnable.
Stockage et manipulation du catalogue
Le dossier contenant le catalogue est assez léger, mais il stocke également les aperçus des photos 
importées. Si vous prenez la bonne habitude de créer des aperçus de taille maximale 1:1, leur volume 
total deviendra important (comptez 1 ou 2 Mo par photo importée, soit au total quelques dizaines de Go), 
mais pas au point de poser problème si votre configuration matérielle n’est pas trop sous-dimensionnée, 
comme sur les portables à disque SSD. Ce dossier peut alors être stocké sur le disque principal.
Le catalogue est un élément vital de Lightroom, car il contient la mémoire de votre travail. Le perdre ou 
le corrompre reviendrait à tout perdre. Tout, sauf les originaux, car Lightroom vous laisse la responsabi-
lité de gérer leur stockage. C’est là une singularité qui est à l’origine de bien des drames. Pensant que 
Lightroom a enregistré les fichiers originaux dans le catalogue, certains photographes suppriment ceux-ci 
de leur disque. Des aperçus ayant été créés, les photos restent affichables dans Lightroom, ce qui peut 
donner l’illusion que les originaux sont toujours disponibles. Lorsque leur absence est découverte, il est 
hélas trop tard pour tenter une récupération des fichiers effacés.
En revanche, le déplacement (ou le changement de nom) du catalogue ne pose pas de problème pourvu 
que l’opération soit faite dans les règles de l’art. Dans le dossier contenant votre catalogue figure le 
Prise en main
@
11
catalogue lui-même qui est un fichier au format lrcat, par exemple Lightroom 5 Catalog.lrcat. Au même 
emplacement se trouve un dossier nommé Lightroom 5 Catalog Previews.lrdata. Il contient le dernier 
aperçu créé pour chacune de vos photos. Ces deux éléments doivent impérativement figurer dans le 
même dossier, et donc être déplacés ensemble. Pour ouvrir le catalogue déplacé, faites un simple double 
clic sur son nom, Lightroom mémorisera son emplacement. 
Préférences du logiciel
Le menu Édition donne accès aux Préférences du logiciel. Voici les paramètres les plus importants à 
régler dans la boîte de dialogue, qui comporte cinq onglets :
•  Dans l’onglet Général, choisissez de charger le catalogue le plus récent, surtout s’il est unique, cela 
vous fera gagner du temps à l’ouverture. Choisissez également de traiter séparément les fichiers 
combinés RAW+JPEG si vous avez adopté cette option d’enregistrement. Nous vous suggérons de 
désactiver l’affichage de la boîte de dialogue d’importation lorsqu’une carte mémoire est détectée, 
car cela devient très vite énervant.
•  Dans l’onglet Paramètres prédéfinis, désactivez toutes les options automatiques proposées. L’une 
d’elles est toutefois à considérer si vous possédez plusieurs boîtiers : la différenciation par appareil 
des valeurs par défaut des paramètres de développement.
•  L’onglet Édition externe permet de choisir les logiciels qui seront accessibles dans l’interface de 
Lightroom, via le menu Photo | Modifier dans ou le menu contextuel du clic droit. Lorsque vous 
invoquez un éditeur externe, par exemple Photoshop, Lightroom exporte la photo choisie et l’ouvre 
directement dans l’éditeur. Vous pouvez choisir de conserver dans le catalogue la photo exportée en 
l’empilant avec l’originale.
•  Dans l’onglet Gestion des fichiers, définissez les paramètres liés au format DNG ainsi que la liste 
des caractères interdits dans les noms de fichiers. Réglez les paramètres de la mémoire cache de 
Camera Raw et de la vidéo. Ces paramètres influent sur la fluidité d’utilisation du logiciel. Si vous 
disposez d’une bonne configuration matérielle, n’hésitez pas à prescrire des valeurs élevées.
•  L’onglet Interface gère pour l’essentiel l’apparence du logiciel et les options d’affichage du Film fixe. 
Paramètres du catalogue
Les paramètres du catalogue sont également accessibles par le menu Édition. La boîte de dialogue 
comporte trois onglets : 
•  L’onglet Général fournit des informations sur le catalogue et définit la fréquence de ses sauvegardes. 
Cette opération est essentielle : ne la désactivez pas sous prétexte qu’elle prend du temps. Dans 
l’idéal, sauvegardez à chaque fermeture de Lightroom, ou une fois par jour. Une fois par semaine est 
une fréquence minimale, surtout si vous utilisez souvent Lightroom.
•  L’onglet Gestion des fichiers définit la taille et la durée de conservation des aperçus 1:1. Adaptez la 
taille à une visualisation plein écran, choisissez une qualité élevée et conservez vos aperçus aussi 
longtemps que votre disque ne proteste pas.
•  L’onglet Métadonnées propose une option très importante : l’écriture automatique des modifica-
tions au format XMP dans les fichiers annexes. Lorsque vous faites un réglage, il est enregistré par 
Lightroom sous forme paramétrique dans le catalogue. Vous pouvez choisir d’écrire ces informations 
dans un fichier annexe qui portera le même nom que la photo et aura une extension .xmp. Cette 
solution permet de sauvegarder les modifications ailleurs que dans le catalogue, mais aussi d’en 
disposer si vous ouvrez le fichier avec Photoshop. Le plug-in Camera Raw, qui ne peut accéder au 
catalogue de Lightroom, pourra alors afficher la photo dans le même état de développement que 
dans Lightroom.
Documents you may be interested
Documents you may be interested