mvc display pdf in browser : Extract jpg pdf software application cloud windows azure asp.net class 210.fr12-part291

Code civil 
121 
210 
1.  s’il n’est plus apte à remplir les tâches qui lui sont confiées; 
2.  s’il existe un autre juste motif de libération. 
2 La personne concernée ou l’un de ses proches peut demander que le 
curateur soit libéré de ses fonctions. 
Art. 424 
Le curateur est tenu d’assurer la gestion des affaires dont le traitement 
ne peut être différé jusqu’à l’entrée en fonction de son successeur, à 
moins que l’autorité de protection de l’adulte n’en décide autrement. 
Cette disposition ne s’applique pas au curateur professionnel. 
Art. 425 
1
Au terme de ses fonctions, le curateur adresse à l’autorité de protec-
tion de l’adulte un rapport final et, le cas échéant, les comptes finaux. 
L’autorité peut dispenser le curateur professionnel de cette obligation 
si ses rapports de travail prennent fin. 
2 L’autorité de protection de l’adulte examine et approuve le rapport 
final et les comptes finaux de la même façon que les rapports et les 
comptes périodiques. 
3
Elle adresse le rapport et les comptes finaux à la personne concernée 
ou à ses héritiers et, le cas échéant, au nouveau curateur; elle rend ces 
personnes attentives aux dispositions sur la responsabilité. 
4 En outre, elle leur communique la décision qui libère le curateur de 
ses fonctions ou celle qui refuse l’approbation du rapport final ou des 
comptes finaux. 
Chapitre III: Du placement à des fins d’assistance 
Art. 426 
1 Une personne peut être placée dans une institution appropriée lors-
que,  en raison de  troubles  psychiques, d’une déficience  mentale ou 
d’un grave état d’abandon, l’assistance ou le traitement nécessaires ne 
peuvent lui être fournis d’une autre manière. 
2
La charge que la personne concernée représente pour ses proches et 
pour des tiers ainsi que leur protection sont prises en considération. 
3
La personne concernée est libérée dès que les conditions du place-
ment ne sont plus remplies. 
4
La  personne  concernée  ou  l’un  de  ses  proches  peut  demander  sa 
libération en tout temps. La décision doit être prise sans délai. 
C. Gestion 
transitoire 
D. Rapport et 
comptes finaux 
A. Mesures  
I. Placement à 
des fins 
d’assistance ou 
de traitement  
Extract jpg pdf - Select, copy, paste PDF images in C#.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract images from pdf online; extract text from pdf image
Extract jpg pdf - VB.NET PDF Image Extract Library: Select, copy, paste PDF images in vb.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract photos pdf; extract pdf pages to jpg
Code civil 
122 
210 
Art. 427 
1 Toute personne qui souhaite quitter l’institution dans laquelle elle est 
entrée de son  plein  gré  en  raison  de  troubles  psychiques peut  être 
retenue sur ordre du médecin-chef de l’institution pendant trois jours 
au plus: 
1.  si elle met en danger sa vie ou son intégrité corporelle; 
2.  si elle met gravement en danger la vie ou l’intégrité corporelle 
d’autrui. 
2
Ce délai échu, elle peut quitter l’institution, à moins qu’une décision 
exécutoire de placement n’ait été ordonnée. 
3
La personne concernée est informée par écrit de son droit d’en appe-
ler au juge. 
Art. 428 
1
L’autorité de protection de l’adulte est compétente pour ordonner le 
placement d’une personne ou sa libération. 
2
Elle peut, dans des cas particuliers, déléguer à l’institution sa compé-
tence de libérer la personne concernée. 
Art. 429 
1
Les cantons peuvent désigner des médecins qui, outre l’autorité de 
protection de l’adulte, sont habilités à ordonner un placement dont la 
durée est fixée par le droit cantonal. Cette durée ne peut dépasser six 
semaines. 
2 Le placement prend fin au plus tard au terme du délai prévu par le 
droit cantonal, à moins que l’autorité de protection de l’adulte ne le 
prolonge par une décision exécutoire. 
3
La décision de libérer la personne placée appartient à l’institution. 
Art. 430 
1 Le médecin examine lui-même la personne concernée et l’entend. 
2 La décision de placer la personne concernée mentionne au moins: 
1.  le lieu et la date de l’examen médical; 
2.  le nom du médecin qui a ordonné le placement; 
3.  les résultats de l’examen, les raisons et le but du placement; 
4.  les voies de recours. 
3 Le recours n’a pas d’effet suspensif, à moins que le médecin ou le 
juge ne l’accorde. 
II. Maintien 
d’une personne 
entrée de son 
plein gré 
é 
B. Compétence 
en matière de 
placement et de 
libération 
I. Autorité de 
protection de 
l’adulte 
II. Médecins 
1. Compétence 
2. Procédure 
C# PDF Convert to Jpeg SDK: Convert PDF to JPEG images in C#.net
NET library to batch convert PDF files to jpg image files. High Turn multiple pages PDF into single jpg files respectively online. Support
how to extract pictures from pdf files; extract color image from pdf in c#
VB.NET PDF Convert to Jpeg SDK: Convert PDF to JPEG images in vb.
PDF to images, C#.NET PDF file & pages edit, C#.NET PDF pages extract, copy, paste, C# NET components to batch convert adobe PDF files to jpg image files.
pdf extract images; extract images pdf
Code civil 
123 
210 
4
Un exemplaire de la décision de placer la personne concernée lui est 
remis en mains propres, un autre à l’institution lors de son admission. 
5
Dans la  mesure  du possible, le médecin  communique  par  écrit la 
décision  de  placer  la  personne  dans  une  institution  à  l’un  de  ses 
proches et l’informe de la possibilité de recourir contre cette décision. 
Art. 431 
1 Dans les six mois qui suivent le placement, l’autorité de protection de 
l’adulte examine si les conditions du maintien de la mesure sont en-
core remplies et si l’institution est toujours appropriée. 
2 Elle effectue un deuxième examen au cours des six mois qui suivent. 
Par la suite, elle effectue l’examen aussi souvent que nécessaire, mais 
au moins une fois par an. 
Art. 432 
Toute personne placée dans une institution a le droit de faire appel à 
une  personne  de  son choix  qui  l’assistera  pendant  la  durée de son 
séjour et jusqu’au terme des procédures en rapport avec celui-ci. 
Art. 433 
1 Lorsqu’une personne est placée dans une institution pour y subir un 
traitement en raison de troubles psychiques, le médecin traitant établit 
un plan de traitement écrit avec elle et, le cas échéant, sa personne de 
confiance. 
2
Le médecin traitant renseigne la personne concernée et sa personne 
de  confiance  sur  tous les éléments essentiels  du traitement médical 
envisagé; l’information porte en particulier sur les raisons, le but, la 
nature, les modalités, les risques et les effets secondaires du traitement, 
ainsi que sur les conséquences d’un défaut de soins et sur l’existence 
d’autres traitements. 
3 Le plan de traitement est soumis au consentement de la personne 
concernée. Si elle est incapable de discernement, le médecin traitant 
prend en considération d’éventuelles directives anticipées. 
4 Le plan de traitement est adapté à l’évolution de la médecine et à 
l’état de la personne concernée. 
Art. 434 
1 Si le consentement de la personne concernée fait défaut, le médecin-
chef du service concerné peut prescrire par écrit les soins médicaux 
prévus par le plan de traitement lorsque: 
1.  le défaut de traitement met gravement en péril la santé de la 
personne concernée ou la vie ou l’intégrité corporelle d’autrui; 
C. Examen 
périodique 
D. Personne de 
confiance 
E. Soins médi-
caux en cas de 
troubles 
psychiques 
I. Plan de 
traitement  
II. Traitement 
sans consente-
ment 
C# Image Convert: How to Convert Adobe PDF to Jpeg, Png, Bmp, &
String inputFilePath = @"C:\input.pdf"; String outputFilePath = @"C:\output.jpg"; // Convert PDF to jpg. C# sample code for PDF to jpg image conversion.
online pdf image extractor; extract color image from pdf in c#
C# Image Convert: How to Convert Tiff Image to Jpeg, Png, Bmp, &
RasterEdge.XDoc.PDF.dll. String inputFilePath = @"C:\input.tif"; String outputFilePath = @"C:\output.jpg"; // Convert tiff to jpg.
extract images from pdf acrobat; how to extract text from pdf image file
Code civil 
124 
210 
2.  la personne concernée n’a pas la capacité de discernement re-
quise pour saisir la nécessité du traitement; 
3.  il n’existe pas de mesures appropriées moins rigoureuses. 
2 La décision est communiquée par écrit à la personne concernée et à 
sa personne de confiance; elle indique les voies de recours. 
Art. 435 
1 En cas d’urgence, les soins médicaux indispensables peuvent être 
administrés immédiatement si la protection de la personne concernée 
ou celle d’autrui l’exige. 
2
Lorsque l’institution sait comment la personne  entend être  traitée, 
elle prend en considération sa volonté. 
Art. 436 
1
S’il existe un risque de récidive, le médecin traitant essaie de prévoir 
avec la personne concernée, avant sa sortie de l’institution, quelle sera 
la prise en charge thérapeutique en cas de nouveau placement. 
2 L’entretien de sortie est consigné par écrit. 
Art. 437 
1
Le droit cantonal règle la prise en charge de la personne concernée à 
sa sortie de l’institution. 
2
Il peut prévoir des mesures ambulatoires. 
Art. 438 
Les règles  sur  les  mesures  limitant la  liberté  de  mouvement d’une 
personne résidant dans une institution s’appliquent par analogie aux 
mesures limitant la liberté de mouvement de la personne placée dans 
une institution à des fins d’assistance. La possibilité d’en appeler au 
juge est réservée. 
Art. 439 
1 La personne concernée ou l’un de ses proches peut en appeler par 
écrit au juge en cas: 
1.  de placement ordonné par un médecin; 
2.  de maintien par l’institution; 
3.  de rejet d’une demande de libération par l’institution; 
4.  de traitement de troubles psychiques sans le consentement de 
la personne concernée; 
III. Cas 
d’urgence 
IV. Entretien de 
sortie 
V. Droit cantonal
F. Mesures 
limitant la liberté 
de mouvement 
G. Appel au juge
ge
e
C# Create PDF from images Library to convert Jpeg, png images to
Batch convert PDF documents from multiple image formats, including Jpg, Png, Bmp, Gif, Tiff, Bitmap, .NET Graphics, and REImage.
extract image from pdf in; extract text from pdf image
VB.NET PDF - Convert PDF with VB.NET WPF PDF Viewer
read PDF, VB.NET convert PDF to text, VB.NET extract PDF pages, VB PDF to image file formats with high quality, support converting PDF to PNG, JPG, BMP and
extract pdf images; pdf image extractor online
Code civil 
125 
210 
5.  d’application de mesures limitant la liberté de mouvement de 
la personne concernée. 
2
Le délai d’appel est de dix jours à compter de la date de la notifi-
cation de la décision. Pour les mesures limitant la liberté de mouve-
ment, il peut en être appelé au juge en tout temps. 
3 Les dispositions régissant la procédure devant l’instance judiciaire de 
recours sont applicables par analogie. 
4 Toute requête d’un contrôle judiciaire doit être transmise immédia-
tement au juge compétent. 
Titre douzième: 
De l’organisation de la protection de l’adulte 
Chapitre I:  
Des autorités et de la compétence à raison du lieu 
Art. 440 
1 L’autorité de protection de l’adulte est une autorité interdisciplinaire. 
Elle est désignée par les cantons. 
2 Elle prend ses décisions en siégeant à trois membres au moins. Les 
cantons peuvent prévoir des exceptions pour des affaires déterminées. 
3 Elle fait également office d’autorité de protection de l’enfant. 
Art. 441 
1
Les cantons désignent la ou les autorités de surveillance. 
2 Le Conseil fédéral peut édicter des dispositions en matière de surveil-
lance. 
Art. 442 
1 L’autorité de protection de l’adulte compétente est celle du lieu de 
domicile de la personne concernée. Lorsqu’une procédure est en cours, 
la compétence demeure acquise jusqu’à son terme. 
2
Lorsqu’il  y a  péril en la  demeure,  l’autorité  du  lieu où  réside  la 
personne concernée est également compétente. Si elle a ordonné une 
mesure, elle en informe l’autorité du lieu de domicile. 
3 L’autorité du lieu où la majeure partie du patrimoine est administrée 
ou a été dévolue à la personne concernée est également compétente 
pour instituer une curatelle si la personne est empêchée d’agir pour 
cause d’absence. 
A. Autorité de 
protection de 
l’adulte 
B. Autorité de 
surveillance 
C. Compétence à 
raison du lieu 
C# WPF PDF Viewer SDK to convert and export PDF document to other
C#.NET PDF file & pages edit, C#.NET PDF pages extract, copy, paste PDF to image file formats with high quality, support converting PDF to PNG, JPG, BMP and
pdf image extractor; extract image from pdf acrobat
VB.NET Create PDF from images Library to convert Jpeg, png images
Support create PDF from multiple image formats in VB.NET, including Jpg, Png, Bmp, Gif, Tiff, Bitmap, .NET Graphics, and REImage.
extract photos from pdf; some pdf image extract
Code civil 
126 
210 
4
Les cantons peuvent décréter que leurs ressortissants domiciliés sur 
leur territoire sont soumis à l’autorité de protection de l’adulte de leur 
lieu d’origine à la place de celle de leur lieu de domicile, si les com-
munes d’origine ont  la charge  d’assister en  totalité ou en partie les 
personnes dans le besoin. 
5
Si une personne faisant l’objet d’une mesure de protection change de 
domicile, la compétence est transférée immédiatement à l’autorité de 
protection de l’adulte du nouveau lieu de domicile, à moins qu’un juste 
motif ne s’y oppose. 
Chapitre II: Procédure 
Sous-chapitre I: Devant l’autorité de protection de l’adulte 
Art. 443 
1
Toute personne a le droit d’aviser l’autorité de protection de l’adulte 
qu’une personne semble avoir besoin d’aide. Les dispositions sur le 
secret professionnel sont réservées. 
2 Toute personne qui, dans l’exercice de sa fonction officielle, a con-
naissance d’un tel cas est tenue d’en informer l’autorité. Les cantons 
peuvent prévoir d’autres obligations d’aviser l’autorité. 
Art. 444 
1 L’autorité de protection de l’adulte examine d’office si l’affaire 
relève de sa compétence. 
2 Si elle s’estime incompétente, elle transmet l’affaire dans les plus 
brefs délais à l’autorité qu’elle considère compétente. 
3 Si elle a des doutes sur sa compétence, elle procède à un échange de 
vues avec l’autorité qu’elle estime compétente. 
4 Si les deux autorités ne peuvent se mettre d’accord, l’autorité de 
protection de l’adulte qui a été saisie en premier lieu de l’affaire sou-
met la question de sa compétence à l’instance judiciaire de recours. 
Art. 445 
1
L’autorité de protection de l’adulte prend, d’office ou à la demande 
d’une personne  partie  à la procédure,  toutes  les  mesures provision-
nelles nécessaires pendant la durée de la procédure. Elle peut notam-
ment ordonner une mesure de protection de l’adulte à titre provisoire. 
2 En cas d’urgence particulière, elle peut prendre des mesures provi-
sionnelles sans entendre les personnes parties à la procédure. En même 
temps, elle leur donne la possibilité de  prendre position;  elle prend 
ensuite une nouvelle décision. 
A. Droit et 
obligation 
d’aviser 
l’autorité 
B. Examen de la 
compétence 
C. Mesures 
provisionnelles 
Code civil 
127 
210 
3
Toute décision relative aux mesures provisionnelles peut faire l’objet 
d’un recours dans les dix jours à compter de sa notification. 
Art. 446 
1
L’autorité de protection de l’adulte établit les faits d’office. 
2 Elle procède à la recherche et à l’administration des preuves néces-
saires. Elle peut charger une tierce personne ou un service d’effectuer 
une enquête. Si nécessaire, elle ordonne un rapport d’expertise. 
3
Elle n’est pas  liée par  les  conclusions  des  personnes  parties à  la 
procédure. 
4
Elle applique le droit d’office. 
Art. 447 
1 La personne concernée doit être entendue personnellement, à moins 
que l’audition personnelle ne paraisse disproportionnée. 
2 En cas de placement à des fins d’assistance, elle est en général enten-
due par l’autorité de protection de l’adulte réunie en collège. 
Art. 448 
1 Les personnes parties à la procédure et les tiers sont tenus de collabo-
rer  à  l’établissement  des  faits.  L’autorité  de  protection  de  l’adulte 
prend les mesures nécessaires pour sauvegarder les intérêts dignes de 
protection. En cas de nécessité, elle ordonne que l’obligation de colla-
borer soit accomplie sous la contrainte. 
2 Les médecins, les dentistes, les pharmaciens, les sages-femmes ainsi 
que leurs auxiliaires ne sont tenus  de collaborer que  si la personne 
concernée les y a autorisés ou que, à la demande de l’autorité de pro-
tection de l’adulte, l’autorité supérieure les ait déliés du secret profes-
sionnel. 
3 Sont dispensés de l’obligation de collaborer les ecclésiastiques, les 
avocats, les défenseurs en justice, les médiateurs ainsi que les précé-
dents curateurs nommés pour la procédure. 
4
Les autorités administratives et les tribunaux sont tenus de fournir les 
documents nécessaires, d’établir les rapports officiels et de communi-
quer  les  informations  requises, à  moins  que  des  intérêts  dignes  de 
protection ne s’y opposent. 
D. Maximes de 
la procédure 
E. Droit d’être 
entendu 
F. Obligation de 
collaborer et 
assistance 
administrative 
Code civil 
128 
210 
Art. 449 
1 Si l’expertise psychiatrique est indispensable et qu’elle ne peut être 
effectuée de manière ambulatoire, l’autorité de protection de l’adulte 
place, à cet effet, la personne concernée dans une institution appro-
priée. 
2 Les dispositions sur la procédure relatives au placement à des fins 
d’assistance sont applicables par analogie. 
Art. 449a 
Si nécessaire, l’autorité de protection de l’adulte ordonne la représen-
tation de la personne concernée dans la procédure et désigne curateur 
une personne expérimentée en matière d’assistance et dans le domaine 
juridique. 
Art. 449b 
1
Les  personnes  parties  à  la  procédure ont  le  droit  de  consulter  le 
dossier, pour autant qu’aucun intérêt prépondérant ne s’y oppose. 
2
Lorsque l’autorité refuse à une personne partie à la procédure le droit 
de consulter une pièce du dossier, elle ne peut se prévaloir de cette 
pièce que si elle lui en a révélé, oralement ou par écrit, les éléments 
importants pour l’affaire. 
Art. 449c 
L’autorité  de protection de  l’adulte communique à l’office de l’état 
civil: 
1.  tout placement d’une personne sous curatelle de portée géné-
rale en raison d’une incapacité durable de discernement; 
2.  tout mandat pour cause d’inaptitude dont fait l’objet une per-
sonne devenue durablement incapable de discernement. 
Sous-chapitre II: Devant l’instance judiciaire de recours 
Art. 450 
1 Les décisions de l’autorité de protection de l’adulte peuvent faire 
l’objet d’un recours devant le juge compétent. 
2 Ont qualité pour recourir: 
1.  les personnes parties à la procédure; 
2.  les proches de la personne concernée; 
G. Expertise 
effectuée dans 
une institution 
H. Représen-
tation 
I. Consultation 
du dossier 
J. Obligation de 
communiquer  
A. Objet du 
recours et qualité 
pour recourir 
Code civil 
129 
210 
3.  les personnes qui ont un intérêt juridique à l’annulation ou à la 
modification de la décision attaquée. 
3
Le recours doit être dûment motivé et interjeté par écrit auprès du 
juge. 
Art. 450a 
1
Le recours peut être formé pour: 
1.  violation du droit; 
2.  constatation fausse ou incomplète des faits pertinents; 
3.  inopportunité de la décision. 
2 Le déni de justice ou le retard injustifié peuvent également faire 
l’objet d’un recours. 
Art. 450b 
1 Le délai de recours est de 30 jours à compter de la notification de la 
décision. Ce délai s’applique également aux personnes ayant qualité 
pour recourir auxquelles la décision ne doit pas être notifiée. 
2
Dans le domaine du placement à des fins d’assistance, le délai est de 
dix jours à compter de la notification de la décision. 
3
Le déni de justice ou le retard injustifié peut faire l’objet d’un recours 
en tout temps. 
Art. 450c 
Le  recours  est  suspensif,  à  moins  que  l’autorité  de  protection  de 
l’adulte ou l’instance judiciaire de recours n’en décide autrement. 
Art. 450d 
1
L’instance judiciaire de recours donne à l’autorité de protection de 
l’adulte l’occasion de prendre position. 
2
Au lieu de prendre position, l’autorité de protection de l’adulte peut 
reconsidérer sa décision. 
Art. 450e 
1
Le  recours  formé  contre  une  décision  prise  dans  le  domaine  du 
placement à des fins d’assistance ne doit pas être motivé. 
2
Il n’a pas d’effet suspensif, sauf si l’autorité de protection de l’adulte 
ou l’instance judiciaire de recours l’accorde. 
3
La décision relative à des troubles psychiques doit être prise sur la 
base d’un rapport d’expertise. 
B. Motifs 
C. Délais 
D. Effet 
suspensif 
E. Consultation 
de la première 
instance et 
reconsidération 
F. Dispositions 
spéciales con-
cernant le place-
ment à des fins 
d’assistance 
Code civil 
130 
210 
4
L’instance judiciaire de recours, en règle générale réunie en collège, 
entend la personne concernée. Elle ordonne si nécessaire sa représenta-
tion et désigne un curateur expérimenté en matière d’assistance et dans 
le domaine juridique. 
5 L’instance judiciaire de recours statue en règle générale dans les cinq 
jours ouvrables suivant le dépôt du recours. 
Sous-chapitre III: Disposition commune 
Art. 450f 
En outre, si les cantons n’en disposent pas autrement, les dispositions 
de la procédure civile s’appliquent par analogie. 
Sous-chapitre IV: Exécution 
Art. 450g 
1
L’autorité  de  protection  de  l’adulte  exécute  les  décisions  sur  de-
mande ou d’office. 
2
Si  l’autorité  de  protection  de  l’adulte  ou  l’instance  judiciaire  de 
recours ont déjà ordonné les mesures  d’exécution dans  la  décision, 
celle-ci est exécutable immédiatement. 
3 La personne chargée de l’exécution peut, en cas de nécessité, deman-
der le concours de la police. Les mesures de contrainte directes doi-
vent, en règle générale, faire l’objet d’un avertissement. 
Chapitre III:  
Du rapport à l’égard des tiers et de l’obligation de 
collaborer 
Art. 451 
1
L’autorité de protection de l’adulte est tenue au secret, à moins que 
des intérêts prépondérants ne s’y opposent. 
2
Toute personne dont l’intérêt est rendu vraisemblable peut exiger de 
l’autorité de protection de l’adulte qu’elle lui indique si une personne 
déterminée fait l’objet d’une mesure de protection et quels en sont les 
effets. 
A. Secret et 
information 
Documents you may be interested
Documents you may be interested