mvc display pdf in browser : Extract color image from pdf in c# control SDK system azure wpf windows console 210.fr29-part309

Code civil 
291 
210 
2
Le mari est propriétaire de ses apports et de tous les autres biens 
matrimoniaux qui ne sont pas des apports de la femme. 
3
Les revenus de la femme,  à partir  de leur exigibilité, et les fruits 
naturels de ses apports, après leur séparation, deviennent propriété du 
mari, sauf les règles concernant les biens réservés. 
Art. 196 
1 Le conjoint qui se prévaut du fait qu’un bien est un apport de la 
femme, doit l’établir. 
2 Les acquisitions faites pendant le mariage en remploi des biens de la 
femme sont réputées apports de celle-ci. 
Art. 197 
1 Le mari et la femme peuvent demander en tout temps la confection 
d’un inventaire authentique de leurs apports. 
2 L’exactitude de l’inventaire est présumée, lorsqu’il a été dressé dans 
les six mois à compter du jour où les biens ont été apportés. 
Art. 198 
1 Lorsque les époux ont dressé un inventaire estimatif, l’estimation 
constatée par acte authentique fait règle entre eux pour la valeur des 
biens non représentés. 
2 Le prix de vente fait règle lorsque, pendant le mariage, les apports 
ont été aliénés de bonne foi au-dessous de l’estimation. 
Art. 199 
Dans les six mois à compter du jour où les biens de la femme ont été 
apportés, les époux ont la faculté de convenir, en observant les formes 
du contrat de mariage, que la propriété de ces apports passera au mari 
pour le prix  d’estimation et que la créance acquise de ce chef à la 
femme demeurera invariable. 
Art. 200 
1 Le mari administre les biens matrimoniaux. 
2 Les frais de gestion sont à sa charge. 
3
La femme n’a le pouvoir d’administrer que dans la mesure où elle a 
qualité pour représenter l’union conjugale. 
Art. 201 
III. Preuve 
IV. Inventaire 
1. Forme et force 
probante 
2. Effet de 
l’estimation 
V. Apports de la 
femme passant 
en propriété au 
mari 
B. Administra-
tion, jouissance, 
droit de disposi-
tion 
I. Administration
n
II. Jouissance 
Extract color image from pdf in c# - Select, copy, paste PDF images in C#.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
how to extract a picture from a pdf; extract images pdf
Extract color image from pdf in c# - VB.NET PDF Image Extract Library: Select, copy, paste PDF images in vb.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
online pdf image extractor; extract images from pdf online
Code civil 
292 
210 
1
Le mari a la jouissance des apports de la femme et il encourt de ce 
chef la même responsabilité que l’usufruitier. 
2
L’estimation à l’inventaire n’aggrave pas cette responsabilité. 
3 L’argent de la femme, ses autres biens fongibles et ses titres au por-
teur non individualisés appartiennent au mari, qui devient débiteur de 
leur valeur. 
Art. 202 
1
Le mari ne peut, en dehors des actes de simple administration, dispo-
ser sans le consentement de la femme des apports de celle-ci qui n’ont 
point passé en sa propriété. 
2 Ce consentement est toutefois présumé au profit des tiers, à moins 
que ces derniers ne sachent  ou  ne doivent  savoir  qu’il n’a  pas  été 
donné, ou à moins qu’il ne s’agisse de biens que chacun peut reconnaî-
tre comme appartenant à la femme. 
Art. 203 
La femme peut disposer des biens matrimoniaux dans la mesure où 
elle a qualité pour représenter l’union conjugale. 
Art. 204 
1
La femme ne peut répudier une succession qu’avec le consentement 
du mari. 
2
Si ce consentement lui est refusé, elle peut recourir à l’autorité tuté-
laire665
Art. 205 
1
Le mari est tenu, à la demande de la femme, de la renseigner en tout 
temps sur l’état des biens par elle apportés. 
2
La femme peut en tout temps requérir des sûretés du mari. 
3 L’action révocatoire de la loi fédérale du 11 avril 1889 sur la pour-
suite pour dettes et la faillite
666
demeure réservée. 
Art. 206 
Le mari est tenu: 
1.  de ses dettes antérieures au mariage; 
2.  de ses dettes nées pendant le mariage; 
665
Actuellement «autorité de protection de l’adulte». 
666 
RS 281.1 
III. Droit de 
disposition 
1. Du mari 
2. De la femme 
a. En général 
b. Répudiation 
de successions 
C. Garantie des 
apports de la 
femme 
D. Dettes 
I. Responsabilité 
du mari 
C# PDF insert text Library: insert text into PDF content in C#.net
Ability to change text font, color, size and location and output a new PDF document. XDoc.PDF for .NET empowers C# developers to add multiple text processing
extract image from pdf in; pdf image extractor
C# WPF PDF Viewer SDK to annotate PDF document in C#.NET
Users can set graph annotation properties, such as fill color, line color and transparency. Support to create a text box annotation to PDF file. C#.NET WPF PDF
extract images from pdf file; extract images pdf acrobat
Code civil 
293 
210 
3.  des dettes contractées par la femme représentant l’union conju-
gale. 
Art. 207 
1
La femme est tenue sur tous ses biens, sans égard aux droits que le 
régime matrimonial confère au mari: 
1.  de ses dettes antérieures au mariage; 
2.  des dettes qu’elle a faites avec le consentement du mari, ou en 
faveur de celui-ci avec l’approbation de l’autorité tutélaire
667
3.  des dettes qu’elle contracte dans l’exercice régulier d’une pro-
fession ou d’une industrie; 
4.  des dettes grevant les successions à elle échues; 
5.  des dettes résultant de ses actes illicites. 
2
La femme n’est tenue des dettes contractées par le mari ou par elle 
pour l’entretien du ménage commun, qu’en cas d’insolvabilité du mari. 
Art. 208 
1
La femme n’est tenue pendant et après le mariage que jusqu’à con-
currence de la valeur de ses biens réservés: 
1.  des dettes qu’elle a contractées en restreignant sa responsabi-
lité dans cette mesure; 
2.  de celles qu’elle a faites sans le consentement du mari; 
3.  de celles qu’elle a faites en outrepassant son droit de représen-
ter l’union conjugale. 
2 L’action fondée sur l’enrichissement illégitime demeure réservée. 
Art. 209 
1 Il y a lieu à récompense, par chacun des époux, en raison de dettes 
grevant les apports de l’un et payées de deniers provenant des apports 
de l’autre; sauf les exceptions prévues par la loi, la récompense n’est 
exigible qu’à la dissolution de l’union des biens. 
2
Les récompenses sont exigibles pendant le mariage, lorsque des det-
tes qui grèvent les biens réservés de l’épouse ont été payées de deniers 
provenant des biens matrimoniaux et lorsque des dettes qui grèvent les 
biens matrimoniaux l’ont été de deniers provenant des biens réservés. 
667
Actuellement «autorité de protection de l’adulte». 
II. Responsabili-
té de la femme 
1. Sur tous ses 
biens 
2. Sur ses biens 
réservés 
E. Récompenses 
I. Exigibilité 
C# PDF File Compress Library: Compress reduce PDF size in C#.net
file with multiple ways with C# Programming Language Program.RootPath + "\\" 3_optimized.pdf"; // create optimizing Options for Color Image -- // to enable
extract pictures from pdf; extract photos from pdf
How to C#: Overview of Using XImage.Raster
Able to support text extract with OCR. Perform annotation capabilities to mark, draw, and visualize objects on image document page. Provide complete color manage
pdf image extractor online; how to extract text from pdf image file
Code civil 
294 
210 
Art. 210 
1 La femme peut réclamer, dans la faillite du mari, les récompenses 
dues en raison de ses apports non représentés et participer de ce chef 
aux saisies faites contre lui. 
2
Les créances du mari sont compensées. 
3 La femme reprend, à titre de propriétaire, ceux de ses apports qui 
existent en nature. 
Art. 211 
1 La femme qui n’a pas été désintéressée jusqu’à concurrence de la 
moitié  de ses apports par la reprise de ceux-ci  ou garantie dans  la 
même mesure par des sûretés, obtient un privilège conformément à la 
loi fédérale du 11 avril 1889 sur la poursuite pour dettes et la faillite668 
pour le reste de cette moitié. 
2 Sont nulles la cession de ce privilège et la renonciation qui pourrait y 
être faite au profit de certains créanciers. 
Art. 212 
1 Au décès de la femme, ses apports sont dévolus à ses héritiers, sous 
réserve des droits successoraux du mari. 
2 Le mari doit auxdits héritiers la valeur des apports non représentés, 
dans  la  mesure  où  il  en  est  responsable  et  sauf  imputation  de  ses 
créances contre la femme. 
Art. 213 
Au décès du mari, la femme reprend ses apports et peut se faire in-
demniser par les héritiers en raison des biens non représentés. 
Art. 214 
1
Le bénéfice restant après le prélèvement des apports appartient pour 
un tiers à la femme ou à ses descendants et, pour le surplus, au mari ou 
à ses héritiers. 
2 Le déficit est à la charge du mari ou de ses héritiers, en tant que la 
preuve n’est pas faite qu’il a été causé par la femme. 
3 Le contrat de mariage peut prévoir une autre répartition du bénéfice 
et du déficit. 
668 
RS 281.1 
II. Faillite du 
mari et saisie 
1. Droits de la 
femme 
2. Privilège 
F. Dissolution de 
l’union des biens 
I. Décès de la 
femme 
II. Décès du mari 
III. Bénéfice et 
déficit 
C# TIFF: TIFF Editor SDK to Read & Manipulate TIFF File Using C#.
3. Save Tiff file with color profile. 1. Extract text from Tiff file. Various types annotation objects can be added to your loaded Tiff image file in C#
extract images from pdf; extract image from pdf
How to C#: Color and Lightness Effects
PDF, VB.NET convert PDF to text, VB.NET extract PDF pages, VB Raster SDK, you can get and modify the color and lightness effects of image by assigning
extract image from pdf online; how to extract images from pdf file
Code civil 
295 
210 
Chapitre III: De la communauté de biens 
Art. 215 
1 La communauté universelle se compose de tous les biens et revenus 
tant du mari que de la femme; elle appartient indivisément aux deux 
époux. 
2
Ni le mari, ni la femme ne peuvent disposer de leur part. 
3 Celui des époux qui prétend qu’un bien ne rentre pas dans la com-
munauté doit en faire la preuve. 
Art. 216 
1 Le mari administre la communauté. 
2 Les frais de gestion sont à la charge de la communauté. 
3
La femme n’a le pouvoir d’administrer que dans la mesure où elle a 
qualité pour représenter l’union conjugale. 
Art. 217 
1
Le mari et la femme ne peuvent, en dehors des actes de simple admi-
nistration, disposer des biens de la communauté que conjointement ou 
avec le consentement l’un de l’autre. 
2 Ce consentement est présumé au profit des tiers, à moins que ceux-ci 
ne sachent ou ne doivent savoir qu’il n’a pas été donné, ou à moins 
qu’il ne s’agisse de biens que chacun peut reconnaître comme appar-
tenant à la communauté. 
Art. 218 
1
L’un des époux ne peut pendant le mariage répudier une succession 
sans le consentement de l’autre. 
2
Si ce consentement lui est refusé, il peut recourir à l’autorité tutéla-
ire669
Art. 219 
Le mari est tenu personnellement et sur les biens communs: 
1.  des dettes des époux antérieures au mariage; 
2.  des dettes contractées par la ferme représentant l’union conju-
gale; 
3.  de toutes les autres dettes faites pendant le mariage, soit par le 
mari, soit par la femme à la charge de la communauté. 
669
Actuellement «autorité de protection de l’adulte». 
A. Communauté 
universelle 
I. Biens matri-
moniaux 
II. Administra-
tion 
1. En général 
2. Actes de 
disposition 
a. En général 
b. Répudiation 
de successions 
III. Dettes 
1. Responsabilité 
du mari 
C#: Use OCR SDK Library to Get Image and Document Text
using this OCR SDK to extract image and document scanned document or image-only PDF using C# Support both monochrome and bitonal color image recognition for
extract jpg pdf; extract image from pdf c#
C# Raster - Modify Image Palette in C#.NET
convert PDF to images, C#.NET PDF file & pages edit, C#.NET PDF pages extract, copy, paste Note: if the image itself does not contain palette Color then we
how to extract pictures from pdf files; how to extract images from pdf files
Code civil 
296 
210 
Art. 220 
1 La femme et la communauté sont tenues: 
1.  des dettes de la femme antérieures au mariage; 
2.  des dettes qu’elle a faites avec le consentement du mari, ou en 
faveur de celui-ci avec l’approbation de l’autorité tutélaire670
3.  des dettes qu’elle contracte dans l’exercice régulier d’une pro-
fession ou d’une industrie; 
4.  des dettes grevant les successions à elle échues; 
5.  des dettes résultant de ses actes illicites. 
2 La femme n’est tenue des dettes contractées par le mari ou par elle 
pour l’entretien du ménage commun, que si les biens de la commu-
nauté ne suffisent pas à les payer. 
3 Elle n’est pas tenue personnellement des autres dettes de la commu-
nauté. 
Art. 221 
1 La femme n’est tenue pendant et après le mariage que jusqu’à con-
currence de la valeur de ses biens réservés: 
1.  des dettes qu’elle a contractées en restreignant sa responsabi-
lité dans cette mesure; 
2.  de celles qu’elle a faites sans le consentement du mari, 
3.  de celles qu’elle a faites en outrepassant son droit de représen-
ter l’union conjugale. 
2 L’action fondée sur l’enrichissement illégitime demeure réservée. 
Art. 222 
Pendant la durée de la communauté, toutes poursuites fondées sur des 
dettes communes sont dirigées contre le mari. 
Art. 223 
1
Il n’y a pas lieu à récompense entre époux, lorsque des dettes de la 
communauté ont été payées de deniers communs. 
2
Les récompenses en raison de dettes communes payées de deniers 
provenant des biens réservés, ou de dettes grevant ces biens et payées 
de deniers communs, sont exigibles déjà pendant le mariage. 
670
Actuellement «autorité de protection de l’adulte». 
2. Responsabilité 
de la femme 
a. Sur ses biens 
et sur les biens 
communs 
b. Sur la valeur 
de ses biens 
réservés 
3. Exécution 
forcée 
IV. Récompen-
ses 
1. En général 
C# HTML5 PDF Viewer SDK to annotate PDF document online in C#.NET
Users can set graph annotation properties, such as line thickness, color and transparency. C# HTML5 PDF Viewer: Annotate PDF Online.
extract image from pdf file; some pdf image extract
C# TIFF: How to Embed, Remove, Add and Update TIFF Color Profile
color profiles. Commonly, Tiff image color profiles like ICC and ICM are widely used in C#.NET imaging application. RasterEdge XDoc
extract pdf images; extract image from pdf using
Code civil 
297 
210 
Art. 224 
1 La femme peut, dans la faillite du mari ou la saisie faite sur les biens 
de la communauté, réclamer le montant de ses apports; elle jouit, pour 
la moitié de cette créance, d’un privilège conformément à la loi fédé-
rale du 11 avril 1889 sur la poursuite pour dettes et la faillite671
2 Sont nulles la cession de ce privilège et la renonciation qui pourrait y 
être faite au profit de certains créanciers. 
Art. 225 
1 Au décès de l’un des époux, la moitié de la communauté est dévolue 
au conjoint survivant. 
2 L’autre moitié passe aux héritiers du défunt, sous réserve des droits 
successoraux de l’autre époux. 
3 Le conjoint survivant indigne de succéder ne peut faire valoir dans la 
communauté plus de droits que ceux qui lui appartiendraient en cas de 
divorce. 
Art. 226 
1 Le contrat de mariage peut prévoir un mode de partage autre que le 
partage par moitié. 
2 Les descendants du conjoint prédécédé ont droit, dans tous les cas, au 
quart des biens communs existant lors du décès. 
Art. 227 
1 Le mari survivant reste personnellement tenu de toutes les dettes de 
la communauté. 
2 La femme survivante se libère, en répudiant la communauté, des 
dettes communes dont elle n’est pas personnellement tenue. 
3 En cas d’acceptation, la femme reste obligée, mais elle peut se libérer 
de sa responsabilité dans la mesure où elle établit que les biens reçus 
ne suffisent pas à désintéresser les créanciers. 
Art. 228 
Le conjoint survivant peut demander que les biens entrés de son chef 
dans la communauté lui soient attribués en imputation sur sa part. 
Art. 229 
1
Le conjoint survivant peut prolonger la communauté avec les enfants 
issus du mariage. 
671 
RS 281.1 
2. Créance de la 
femme 
V. Dissolution 
de la commu-
nauté 
1. Partage 
a. Légal 
b. Conventionnel
l
2. Responsabilité 
du survivant 
3. Attribution 
des apports 
B. Communauté 
prolongée 
I. Cas 
Code civil 
298 
210 
2
Si les enfants sont mineurs, la prolongation doit être approuvée par 
l’autorité tutélaire672
3
En cas de prolongation, l’exercice des droits successoraux est sus-
pendu jusqu’à la dissolution de la communauté. 
Art. 230 
1
La communauté comprend, outre les biens communs, les revenus et 
les gains des parties; les biens réservés en sont exceptés. 
2
Sont biens réservés, sauf disposition contraire, les biens acquis pen-
dant la communauté prolongée, par le conjoint survivant ou par les 
enfants, à titre de succession ou à quelque autre titre gratuit. 
3 L’exécution forcée est exclue entre les membres de la communauté, 
de la même manière qu’entre époux. 
Art. 231 
1 La communauté prolongée est administrée et représentée par le con-
joint survivant, si les enfants sont mineurs. 
2 S’ils sont majeurs, d’autres règles peuvent être établies par conven-
tion. 
Art. 232 
1 Le conjoint survivant peut en tout temps dissoudre la communauté 
prolongée. 
2 En tout temps aussi, les enfants majeurs peuvent en sortir indivi-
duellement ou collectivement. 
3 La même faculté est accordée à l’autorité tutélaire agissant au nom 
des enfants mineurs. 
Art. 233 
1 La communauté prolongée est dissoute de plein droit: 
1.  par le décès ou par le mariage du conjoint survivant; 
2.  par la faillite de celui-ci ou des enfants. 
2 En cas de faillite d’un seul des enfants, les autres intéressés peuvent 
demander son exclusion. 
3 En cas de faillite du père ou de saisie faite sur les biens communs, les 
enfants peuvent exercer les droits de leur mère décédée. 
672
Actuellement «autorité de protection de l’enfant». 
II. Biens de 
communauté 
III. Administra-
tion et représen-
tation 
IV. Dissolution 
1. Par les 
intéressés 
2. De par la loi 
Code civil 
299 
210 
Art. 234 
1 Le créancier qui a subi une perte dans la saisie faite contre l’époux ou 
contre un enfant, peut requérir du juge la dissolution de la commu-
nauté. 
2
Si la requête est formée par le créancier d’un enfant, les autres inté-
ressés peuvent demander l’exclusion de leur coindivis. 
Art. 235 
1
Lorsqu’un enfant se marie, les autres intéressés peuvent demander 
son exclusion. 
2
Lorsqu’un enfant meurt, ils peuvent demander l’exclusion de ses des-
cendants. 
3
La part de l’enfant décédé sans postérité reste bien commun, sauf les 
droits des héritiers qui ne font point partie de la communauté. 
Art. 236 
1
En cas de dissolution de la communauté prolongée ou d’exclusion de 
l’un  des enfants, le  partage ou  la liquidation  des droits  de  l’enfant 
exclu portent sur les biens existant au moment où l’un de ces faits s’est 
produit. 
2 Le conjoint survivant conserve ses droits de succession sur les parts 
des enfants. 
3 La liquidation et le partage ne doivent pas avoir lieu en temps inop-
portun. 
Art. 237 
1 Les époux peuvent modifier la communauté en stipulant par contrat 
de mariage que certains biens ou certaines espèces de biens, notam-
ment les immeubles, en seront exclus. 
2
Les biens exclus sont soumis aux règles de la séparation de biens. 
Art. 238 
1 Les époux peuvent stipuler par contrat de mariage que les biens 
exclus de la communauté et appartenant à la femme seront soumis aux 
règles de l’union des biens. 
2
Cette stipulation est présumée, lorsque la femme remet au mari, par 
contrat de mariage, l’administration et la jouissance de ses biens. 
3. Par jugement 
4. Par suite de 
mariage ou décès 
d’un enfant 
5. Partage ou 
liquidation 
C. Communauté 
réduite 
I. Avec 
stipulation de 
séparation de 
biens 
II. Avec 
stipulation 
d’union des 
biens 
Code civil 
300 
210 
Art. 239 
1 Les époux peuvent stipuler par contrat de mariage que la commu-
nauté sera réduite aux acquêts. 
2 Les biens acquis pendant le mariage, sauf à titre de remploi, forment 
les acquêts et sont soumis aux règles de la communauté. 
3 Les apports de chacun des époux, y compris ce qui échoit à ces der-
niers pendant le mariage, sont soumis aux règles de l’union des biens. 
Art. 240 
1 Le bénéfice existant lors de la dissolution de la communauté appar-
tient par moitié à chacun des conjoints ou à ses héritiers. 
2 Le déficit est à la charge du mari ou de ses héritiers, en tant que la 
preuve n’est pas faite qu’il a été causé par la femme. 
3 Le contrat de mariage peut prévoir une autre répartition du bénéfice 
et du déficit. 
Chapitre IV: De la séparation de biens 
Art. 241 
1 La séparation de biens légale ou judiciaire s’applique à tout le patri-
moine des époux. 
2 Il en est de même de la séparation conventionnelle, sauf clause con-
traire du contrat. 
Art. 242 
1 Chacun des époux conserve la propriété, l’administration et la jouis-
sance de ses biens. 
2 Lorsque la femme remet l’administration de ses biens au mari, il y a 
lieu de présumer qu’elle renonce à lui en demander compte pendant le 
mariage et qu’elle lui abandonne la totalité des revenus pour subvenir 
aux charges du mariage. 
3
La femme ne peut renoncer valablement à son droit de reprendre en 
tout temps l’administration de ses biens. 
Art. 243 
1
Le mari est tenu personnellement de ses dettes antérieures au mariage 
et des dettes contractées pendant le mariage, soit par lui-même, soit 
par la femme représentant l’union conjugale. 
III. Communauté 
d’acquêts 
1. Son étendue 
2. Partage 
A. Effets 
généraux 
B. Propriété, 
administration et 
jouissance 
C. Dettes 
I. En général 
Documents you may be interested
Documents you may be interested