mvc open pdf in new tab : Extract photo from pdf SDK control API .net azure web page sharepoint CIMA_Code_assurances11-part995

www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
111/127
Livre 5 - Intermédiaires 
Livre 5 - Agents généraux, courtiers et autres inter-
médiaires d’assurance et de capitalisation 
Livre 5 - Intermédiaires 
Titre 1 - Règles communes 
aux intermédiaires 
d’assurance 
Chapitre 1 - Principes généraux 
Est considérée comme présentation d’une opération 
pratiquée par les entreprises mentionnées à l’article 
300 le fait, pour toute personne physique ou mo-
rale,  de  solliciter ou de recueillir  la souscription 
d’un  contrat  d’assurance  ou  l’adhésion  à  un  tel 
contrat ou d’exposer oralement ou par écrit à un 
souscripteur ou adhérent éventuel, en vue de cette 
souscription ou adhésion, les conditions de garantie 
d’un tel contrat. 
Art.501.- Personnes habilitées pour la présenta-
tion 
Les opérations pratiquées par les entreprises men-
tionnées à l’article 300 ne peuvent être présentées 
que par les personnes suivantes : 
1) les personnes physiques et sociétés immatricu-
lées  au  registre  du  commerce  pour  le  courtage 
d’assurance  agrées par  le  Ministre  en  charge du 
secteur  des  assurances  et,  dans  ces  sociétés,  les 
associés et les tiers qui ont le pouvoir de gérer ou 
d’administrer ; 
2)  les  personnes  physiques  ou  morales  titulaires 
d’un mandat d’agent général d’assurance ou char-
gées à titre provisoire, pour une période de deux 
ans au plus non renouvelable, des fonctions d’agent 
général d’assurance ; 
3) les personnes physiques salariées commises à cet 
effet : 
a) soit par une entreprise d’assurance ; 
b) soit par une personne ou société mentionnée 
au 1° ci-dessus. 
4) les personnes physiques non salariées, manda-
tées et rémunérées à la commission exclusivement 
par les sociétés  d’assurances réalisant  des  opéra-
tions dans les branches 20 à 23 de l’article 328. 
Art.502.- 
Personnel 
d’une 
entreprise 
d’assurance : présentation 
Les opérations pratiquées par une entreprise men-
tionnée à l’article 300 peuvent être présentées par 
les  membres du  personnel salarié de cette  entre-
prise ou d’une personne physique ou morale men-
tionnée au 1° ou au 2° de l’article 501 : 
1° au siège de cette entreprise ou personne ; 
2° dans tout  bureau  de production  de ladite 
entreprise  ou  personne  dont  le  responsable 
remplit les conditions de capacité profession-
nelle exigées des courtiers ou des agents géné-
raux d’assurances. 
Art.503.- Assurances individuelles - Dérogations 
Les opérations ci-après définies peuvent être pré-
sentées, sous la forme aussi bien de souscriptions 
d’assurances individuelles, que d’adhésions à des 
assurances collectives, par les personnes respecti-
vement énoncées dans chaque cas : 
1°  assurances  contre  les  risques  de  décès, 
d’invalidité,  de  perte  de  l’emploi  ou  de 
l’activité  professionnelle  souscrites  expressé-
ment et exclusivement en vue de servir de ga-
rantie au remboursement d’un prêt : le prêteur 
ou les personnes concourant à l’octroi de ce 
prêt ; 
2° assurances de transport de marchandises ou 
facultés par voie fluviale : les courtiers de fret ; 
3° assurances couvrant à titre principal les frais 
des  interventions d’assistance liées  au dépla-
cement  et  effectuées  par des  tiers :  les  diri-
geants, le personnel des agences de voyages, 
des  banques  et  établissements  financiers  et 
leurs préposés ; 
4°  les  banques  et  établissements  financiers 
peuvent présenter  des  opérations  d’assurance 
vie et de capitalisation dès lors que la personne 
habilitée à présenter ces opérations est titulaire 
de la carte professionnelle visée à l’article 510. 
Art.504.- Assurances collectives - Dérogations 
Extract photo from pdf - Select, copy, paste PDF images in C#.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract pdf images; extract jpeg from pdf
Extract photo from pdf - VB.NET PDF Image Extract Library: Select, copy, paste PDF images in vb.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract image from pdf c#; how to extract images from pdf in acrobat
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
112/127
Les adhésions à des assurances de groupe définies à 
l’article 95 du livre 1 du présent Code peuvent être 
présentées  par  le  souscripteur,  ses  préposés  ou 
mandataires ainsi que les personnes physiques ou 
morales désignées expressément à cet effet dans le 
contrat d’assurance de groupe. 
Art.505.- Responsabilité de l’assureur du fait de 
ses mandataires 
Lorsque  la  présentation  d’une  opération 
d’assurance est effectuée par une personne habilitée 
selon  les  modalités  prévues  à  l’article  501, 
l’employeur ou mandant est civilement responsable 
du dommage causé par la faute, l’imprudence ou la 
négligence de ses employés ou mandataires agis-
sant en cette qualité, lesquels sont considérés, pour 
l’application du présent article, comme des prépo-
sés, nonobstant toute convention contraire. 
Chapitre 2 - Conditions 
d’honorabilité 
Art.506.- Conditions d’honorabilité 
Ne peuvent exercer la profession d’agent général 
ou de courtier d’assurances : 
1°  les  personnes  ayant  fait  l’objet  d’une 
condamnation pour crime ou délit ; 
2° Les personnes ayant fait l’objet d’une me-
sure  de  faillite  personnelle  ou  autre  mesure 
d’interdiction relative au redressement et à la 
liquidation judiciaire des entreprises ; 
3° Les personnes ayant fait l’objet d’une me-
sure de destitution de fonction d’officier minis-
tériel en vertu d’une décision de justice. 
Les condamnations et mesures visées au précédent 
alinéa entraînent pour les mandataires et employés 
des entreprises, les agents généraux, les courtiers et 
entreprises de courtage, l’interdiction de présenter 
des opérations d’assurance. 
Ces interdictions peuvent  également  être pronon-
cées par  les tribunaux à  l’encontre de toute per-
sonne condamnée pour infraction à la législation ou 
à la réglementation des assurances. 
Art.507.-  Caractère  limitatif  -  Conditions 
d’honorabilité 
Les opérations pratiquées par les entreprises men-
tionnées à l’article 300 ne peuvent être présentées 
par des personnes étrangères aux catégories défi-
nies aux 1° à 4° de l’article 501 que dans les cas et 
conditions fixées par les articles 502 à 504  sous 
réserve  que  ces  personnes  ne  soient  frappées 
d’aucune des incapacités prévues à l’article 506. 
Chapitre 3 - Conditions de capaci-
té 
Art.508.- Conditions de capacité 
Toute personne physique mentionnée à l’article 501 
doit, sous réserve des dérogations prévues aux arti-
cles 503 et 504 : 
1°  avoir  la  majorité  légale  dans  l’Etat  de 
présentation de l’opération ; 
2° être ressortissante d’un Etat membre de la 
CIMA ; 
3° remplir les conditions de capacité profes-
sionnelle  prévues,  pour  chaque  catégorie  et 
fixées  par  la  Commission  de  contrôle  après 
avis des instances professionnelles représenta-
tives des entreprises d’assurance ; 
4° ne pas  être  frappée d’une  des  incapacités 
prévues à l’article 506. 
Pour  exercer  l’une  des  professions  ou  activités 
énumérées  au  1° de  l’article 501, toute personne 
mentionnée  au  premier  alinéa  du  présent  article 
doit pouvoir, à tout moment, justifier qu’elle rem-
plit les conditions exigées par ledit alinéa. 
Les contrats d’assurance ou de capitalisation sous-
crits en infraction aux dispositions de l’article 501 
et du présent article ainsi que les adhésions à de tels 
contrats obtenues en infraction à ces dispositions 
peuvent, pendant une durée de deux ans à compter 
de  cette  souscription  ou  adhésion,  être résiliés  à 
toute  époque  par  le  souscripteur  ou  adhérent, 
moyennant préavis d’un mois au moins. Dans ce 
cas, l’assureur n’a droit qu’à la partie de la prime 
correspondant à la couverture du risque jusqu’à la 
résiliation et il doit restituer le surplus éventuelle-
ment perçu. 
Art.509.- Contrôle des conditions de capacité du 
personnel 
Toute personne qui, dans une entreprise mention-
née à l’article 300 du présent Code ou une entre-
prise de courtage ou une agence générale, a sous 
son  autorité  des  personnes  chargées  de  présenter 
des opérations d’assurance ou de capitalisation, est 
tenue de veiller à ce que celles-ci remplissent les 
conditions prévues aux articles 501 et 508. 
Toute  personne  qui,  dans  les  entreprises 
d’assurance, remet à un agent général d’assurance 
ou à une personne chargée des fonctions d’agent 
C# PDF insert image Library: insert images into PDF in C#.net, ASP
vector images to PDF file. Import graphic picture, digital photo, signature and logo into PDF document. Ability to put image into
extract image from pdf using; some pdf image extract
VB.NET PDF insert image library: insert images into PDF in vb.net
project. Import graphic picture, digital photo, signature and logo into PDF document. Add images to any selected PDF page in VB.NET.
pdf image extractor; extract images from pdf file
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
113/127
général d’assurance un mandat doit préalablement 
avoir fait au Ministre en charge du secteur des As-
surances la déclaration prescrite à l’article 517 rela-
tive à l’intéressé et avoir vérifié qu’il ressort des 
pièces  qui  lui  sont  communiquées  que  celui-ci 
remplit  les conditions d’âge, de nationalité  et  de 
capacité  professionnelle  requises  par  le  premier 
alinéa de l’article 508. 
Art.510.- Documents justificatifs 
Toute personne physique mentionnée aux 2° et 4° 
de l’article 501 ainsi que les personnes visées au 4° 
de l’article 503 doivent produire une carte profes-
sionnelle délivrée par le Ministre en charge du sec-
teur des Assurances. La validité de cette carte est 
limitée à deux ans renouvelables. Elle est conforme 
à un modèle défini par la Commission de contrôle. 
Art.511.- Carte professionnelle - Retrait 
Le Ministre qui a  délivré la carte peut  la  retirer 
pour non respect des dispositions prévues aux arti-
cles 501, 503 et 508. La décision est immédiate-
ment exécutoire et peut faire l’objet, par tout inté-
ressé, d’un recours devant le tribunal compétent. 
Toute modification aux conditions de capacité pré-
vues à l’article 508 ainsi que tout retrait de mandat 
doivent être notifiés au Ministre en charge du sec-
teur des Assurances. 
Lorsque,  soit  de  sa  propre  initiative,  soit  sur 
l’injonction du Ministre en charge du secteur des 
Assurances,  la  personne  qui a  délivré  le  mandat 
veut le retirer, elle le notifie à son titulaire par lettre 
recommandée . Cette mesure prend effet à la date 
de l’envoi de ladite lettre. 
Art.512.- Documents 
La capacité professionnelle prévue par l’article 508 
se justifie par la présentation du diplôme requis, du 
livret de stage ou de l’attestation de fonctions défini 
à l’article 513. 
Art.513.- Livret de stage - Attestation de fonc-
tions 
Le livret de stage doit être est conforme à un mo-
dèle fixé par la Commission de contrôle. 
Les signatures apposées sur le livret par les person-
nes ou chefs des entreprises auprès de qui un stage 
a été effectué valent certification des indications du 
livret concernant ce stage. 
Le livret doit être remis dans le plus bref délai à 
son  titulaire.  L’attestation  de  fonctions  doit  être 
établie,  conformément  à  un  modèle  fixé  par  la 
Commission, par la personne ou l’entreprise auprès 
de laquelle ont été exercées les fonctions requises. 
Art.514.-  Courtiers  et  agents  généraux 
d’assurances 
Les courtiers d’assurances, les associés ou tiers qui 
gèrent  ou  administrent  une  société  de  courtage 
d’assurances et  les agents  généraux  d’assurances 
doivent  justifier  préalablement  à  leur  entrée  en 
fonction : 
a) soit de la possession d’un diplôme mention-
né sur une liste  fixée  par la  Commission de 
contrôle après avis des instances professionnel-
les 
représentatives 
des 
compagnies 
d’assurance, ainsi que de l’accomplisse- ment 
d’un stage professionnel ; 
b) soit de l’exercice à temps complet, pendant 
deux ans au moins, dans les services intérieurs 
ou  extérieurs  d’une  entreprise  d’assurance, 
d’un  courtier  ou  d’une  société  de  courtage 
d’assurance de fonctions relatives à la produc-
tion ou à l’application de contrats d’assurance, 
ainsi que de l’accomplissement d’un stage pro-
fessionnel, soit de l’exercice à temps complet 
pendant un an au moins d’une activité en quali-
té de cadre ou de dirigeant dans ces mêmes en-
treprises ; 
c)  soit  de  l’exercice,  pendant  deux  ans  au 
moins,  en  qualité  de  cadre  ou  de  chef 
d’entreprise,  de  fonctions  de  responsabilité 
dans  une  entreprise  industrielle  ou  commer-
ciale,  ainsi  que  de  l’accomplissement  d’un 
stage professionnel ; 
d) soit de l’exercice pendant deux ans de fonc-
tions de responsabilités en tant que cadre dans 
une administration de contrôle des assurances. 
Art.515.- Mandataires salariés ou non salariés 
Les  intermédiaires  mentionnés  au  3°  et  4°  de 
l’article 501, à l’exception des personnes physiques 
salariées qui exercent les fonctions de responsable 
de bureau de production ou ont la charge d’animer 
un réseau de production, doivent justifier, préala-
blement à leur entrée en fonction : 
a) soit de la possession d’un diplôme mention-
né sur une liste  fixée  par la  Commission de 
contrôle après avis des instances professionnel-
les représentatives des entreprises d’assurance 
ainsi que de l’accomplissement d’un stage pro-
fessionnel ; 
b) soit de l’exercice à temps complet pendant 
six mois au moins de fonctions relatives à la 
production  ou  à  l’application  de  contrats 
d’assurances,  dans  les  services  intérieurs  ou 
extérieurs  d’une  entreprise d’assurance, d’un 
courtier  ou  d’une  société  de  courtage 
d’assurance,  d’un  agent  général  d’assurance, 
VB.NET Image: Image Cropping SDK to Cut Out Image, Picture and
function from following aspects. Key functions of VB.NET image cropper control SDK; VB.NET image cropping method to crop picture / photo;
extract image from pdf in; extract pictures from pdf
VB.NET Image: Image Resizer Control SDK to Resize Picture & Photo
VB.NET Image & Photo Resizing Overview. The practical values of this VB We are dedicated to provide powerful & profession imaging controls, PDF document, image
extract pdf pages to jpg; extract photos pdf
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
114/127
ainsi que de l’accomplissement d’un stage pro-
fessionnel. 
Art.516.- Stages professionnels 
Les stages professionnels mentionnés aux articles 
514 et 515 doivent être effectués en une seule pé-
riode. Ils comportent une période d’enseignement 
théorique et une période de formation pratique dans 
un institut africain ou de la zone franc dispensant 
un enseignement spécifique en matière d’assurance. 
L’enseignement  théorique  doit  être  dispensé  par 
des  professionnels  qualifiés,  préalablement  à  la 
formation pratique dont la durée ne peut excéder la 
moitié de la durée totale du stage professionnel. 
La formation pratique est effectuée sous le contrôle 
permanent et direct de personnes habilitées à pré-
senter des opérations d’assurances ou de capitalisa-
tion. 
Les  stages  professionnels  peuvent  être  effectués 
auprès d’une entreprise d’assurance, d’un courtier 
ou  d’une  société  de  courtage  d’assurances,  d’un 
agent général d’assurances ou d’un centre de for-
mation choisi par les organisations représentatives 
de la profession. 
Les stages professionnels doivent avoir une durée 
raisonnable  et  suffisante  sans  pouvoir  être  infé-
rieure à cinq cents heures. 
Art.517.- Déclaration au Ministre en charge du 
secteur des assurances 
En  vue  de  permettre  de  vérifier  les  conditions 
d’honorabilité telles qu’elles résultent des disposi-
tions de l’article 506, une déclaration doit être faite 
au Ministre en charge du secteur des assurances de 
l’Etat  de  présentation  de  l’opération  d’assurance 
dans les conditions prévues aux articles 518 et 520 
concernant toute  personne  physique  entrant  dans 
une des catégories définies aux 1° à 3° de l’article 
501 avant que cette personne ne présente des opéra-
tions  d’assurances  telles  que  définies  à  l’article 
500. 
Art.518.- Déclaration au Ministre en charge du 
secteur des assurances - Déclarant 
L’obligation de souscrire la déclaration au Ministre 
en charge du secteur des assurances incombe : 
1°  en  ce  qui  concerne  les  courtiers 
d’assurances, les associés ou tiers ayant pou-
voir de gérer administrer une société de cour-
tage d’assurances, aux intéressés eux-mêmes ; 
2°  en  ce  qui  concerne  les  agents  généraux 
d’assurances, aux entreprises qui se proposent 
de les mandater en cette qualité ; 
3° en ce qui concerne les intermédiaires men-
tionnés  au  3°  et  4°  de  l’article  501  à 
l’entreprise  ayant  la  qualité  d’employeur  ou 
mandant. 
Art.519.- Déclaration - Formulaire 
La  déclaration  est  formulée  à  partir  d’une  fiche 
établie selon un modèle fixé par la Commission de 
contrôle. 
Art.520.- Déclaration modificative 
Toute modification des indications incluses dans la 
déclaration prévue à l’article 518, toute cessation 
de fonctions d’une personne ayant fait l’objet d’une 
déclaration, tout retrait du mandat doivent être dé-
clarés au Ministre en charge du secteur des Assu-
rances désigné à l’article 517 par la personne ou 
entreprise à qui incombe l’obligation d’effectuer la 
déclaration prévue à l’article 518. 
Art.521.-  Contrôle  du  Ministre  en  charge  du 
secteur des assurances 
Il incombe au Ministre qui a reçu une déclaration 
prévue à l’article 518 de s’assurer que la personne 
qui a fait l’objet de cette déclaration n’est pas frap-
pée ou ne vient pas à être frappée d’une des incapa-
cités prévues à l’article 508 et, lorsqu’il constate 
une telle incapacité, de le notifier dans le plus bref 
délai : 
1° si elle concerne un courtier ou un associé ou 
un tiers  ayant, dans une société  de  courtage 
d’assurance, le pouvoir de gérer ou adminis-
trer,  au  greffier  compétent  pour  recevoir 
l’immatriculation  au  registre  du  commerce 
pour le courtage d’assurance ; 
2°  si  elle  concerne  un  agent  général 
d’assurances, à l’entreprise déclarante ; 
3° si elle concerne un intermédiaire mentionné 
au 3° et 4° de l’article 501 au déclarant. 
Le Ministre en charge du secteur des Assurances 
peut procéder au retrait de la carte professionnelle. 
Art.522.- Intermédiaire - Mention nominative 
Le nom de toute personne ou société mentionnée à 
l’article 501 par l’entremise de laquelle a été sous-
crit un contrat d’assurance ou une adhésion à un tel 
contrat doit figurer sur l’exemplaire de ce contrat 
ou de tout document équivalent, remis au souscrip-
teur ou adhérent. 
Art.523.- Documents commerciaux - Mentions 
Toute correspondance ou publicité émanant d’une 
personne ou société mentionnée au 1° de l’article 
501, agissant en cette qualité, doit comporter, dans 
son en-tête, le nom de cette personne ou la raison 
sociale de cette société, suivi des mots « courtier 
VB.NET Image: Mark Photo, Image & Document with Polygon Annotation
What's more, if coupled with .NET PDF document imaging add-on, the VB.NET annotator SDK can easily generate polygon annotation on PDF file without using
some pdf image extractor; extract images from pdf online
VB.NET Image: Image Scaling SDK to Scale Picture / Photo
A 1: Using this VB.NET image scaling control SDK API, developer can only scale one image / picture / photo at a time in .NET class application.
pdf image text extractor; extract images pdf
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
115/127
d’assurances »  ou  « société  de  courtage 
d’assurances ». Toute publicité, quelle qu’en soit la 
forme, émanant d’une telle personne ou société et 
concernant  la  souscription  d’un  contrat  auprès 
d’une entreprise d’assurance ou l’adhésion à un tel 
contrat ou exposant, en vue de cette souscription ou 
adhésion, les conditions de garantie de ce contrat 
doit indiquer le nom de ladite entreprise. 
Toute correspondance ou publicité émanant de per-
sonnes  autres  que  celles  mentionnées  au  1°  de 
l’article 501 et tendant à proposer la souscription 
d’un  contrat  auprès  d’une  entreprise  d’assurance 
déterminée ou l’adhésion à un tel contrat ou à ex-
poser, en vue de cette souscription ou adhésion, les 
conditions de garantie de ce contrat doit indiquer le 
nom et la qualité de la personne qui fait cette pro-
position ainsi que le nom ou la raison sociale de 
ladite entreprise. 
Titre 2 - Garantie financière 
Art.524.-  Garantie  financière (Décision du 
Conseil des Ministres du 20 avril 1995
Tout agent général, courtier ou société de courtage 
est tenu à tout moment de justifier d’une garantie 
financière. 
Cette garantie  ne peut résulter  que d’un engage-
ment de caution pris par un établissement de crédit 
habilité à cet effet  ou une entreprise d’assurance 
agréée. 
Art.525.- Montant 
Le  montant  de  la  garantie  financière  prévue  à 
l’article 524 doit être au moins égal à la somme de 
10.000.000 FCFA et ne peut être inférieur au dou-
ble du montant moyen mensuel des fonds perçus 
par  l’agent  général,  le  courtier  ou  la  société  de 
courtage d’assurances, calculé sur la base des fonds 
perçus au cours des douze derniers mois précédant 
le mois de la date de souscription ou de reconduc-
tion de l’engagement de caution. 
Le  calcul  du  montant  défini à  l’alinéa précédent 
tient compte du  total des fonds confiés à l’agent 
général,  au  courtier  ou  à  la  société  de  courtage 
d’assurances, par les assurés, en vue d’être versés à 
des entreprises d’assurance ou par toute personne 
physique ou morale, en vue d’être versés aux assu-
rés. 
Art.526.- Engagement de caution - Durée - Exi-
gences du garant - Attestation 
L’engagement de caution est pris pour la durée de 
chaque année civile ; il est reconduit tacitement au 
1
er
janvier. 
Le montant de la garantie est révisé à la fin de cha-
que période annuelle. 
Le garant peut  exiger  la  communication de  tous 
registres et documents comptables qu’il estime né-
cessaire à la détermination du montant de la garan-
tie. 
Le garant délivre à la personne garantie une attesta-
tion  de  garantie  financière.  Cette  attestation  est 
renouvelée annuellement lors de la reconduction de 
l’engagement de caution. 
Art.527.- Mise en oeuvre - Paiement 
La garantie  financière est  mise en  oeuvre sur la 
seule justification que l’agent, le courtier ou la so-
ciété de courtage d’assurances garanti est défaillant 
sans que le garant puisse opposer au créancier le 
bénéfice de discussion. 
La défaillance de la personne garantie est acquise 
un  mois  après  la  date  de  réception  par  celle-ci 
d’une lettre recommandée exigeant le paiement des 
sommes dues ou d’une sommation de  payer, de-
meurée sans effet. Elle est également acquise par 
un jugement prononçant la liquidation judiciaire. 
Le paiement est effectué par le garant à l’expiration 
d’un délai de trois mois à compter de la présenta-
tion de la première demande écrite. 
Si d’autres demandes sont reçues pendant ce délai, 
une répartition a lieu au marc le franc dans le cas 
où  le  montant  total  des  demandes  excéderait  le 
montant de la garantie. 
Art.528.- Cessation 
La garantie cesse en raison de la dénonciation du 
contrat à son échéance. 
Elle cesse également par le décès ou la cessation 
d’activité  de  la  personne  garantie  ou,  s’il  s’agit 
d’une personne morale, par la dissolution de la so-
ciété. 
En  aucun  cas  la  garantie  ne  peut  cesser  avant 
l’expiration d’un délai de trois jours francs suivant 
la publication  à la diligence du garant  d’un avis 
dans deux journaux habilités à recevoir des annon-
ces légales, dont un quotidien, paraissant ou à dé-
C# Image: How to Add Antique & Vintage Effect to Image, Photo
creating control add-on is widely used in modern photo editors, which We are dedicated to provide powerful & profession imaging controls, PDF document, tiff
online pdf image extractor; how to extract text from pdf image file
VB.NET Image: How to Save Image & Print Image Using VB.NET
is developed to help VB.NET programmers save & print image / photo / picture from ASP Capable of saving and printing multi-page document files, like PDF and Word
how to extract images from pdf in acrobat; extract jpeg from pdf
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
116/127
faut, distribués dans le pays où est établi l’agent, le 
courtier ou la société de courtage d’assurances. 
Toutefois le garant n’accomplit pas les formalités 
de publicité prescrites au présent article si la per-
sonne  garantie  apporte  la  preuve  de  l’existence 
d’une nouvelle garantie financière prenant la suite 
de la précédente sans interruption. 
Dans tous les cas prévus aux alinéas précédents, la 
cessation de garantie n’est pas opposable au créan-
cier, pour les créances nées pendant la période de 
validité de l’engagement de caution. 
Titre 3 - Règles spécifiques re-
latives aux agents généraux et 
aux courtiers 
Chapitre 1 - Agents généraux 
Art.529.- Mandat - Cessation 
Le contrat passé entre les entreprises d’assurance et 
leurs agents généraux, sans détermination de durée, 
peut toujours cesser par la volonté d’une des parties 
contractantes. 
Néanmoins, la résiliation du contrat par la volonté 
d’un seul des contractants peut donner lieu à des 
dommages-intérêts. 
Les parties ne peuvent renoncer à l’avance au droit 
éventuel  de  demander  des  dommages-intérêts  en 
vertu des dispositions ci-dessus. 
Chapitre 2 - Courtiers 
d’assurance et sociétés de courtage 
d’assurance 
Art.530.-  Autorisation  -  Liste (Décision du 
Conseil des Ministres du 20/04/1995
L’exercice de la profession de courtier est soumis à 
l’agrément du  Ministre en charge du  secteur  des 
assurances de l’Etat dans lequel l’autorisation est 
demandée.  Le Ministre  établit et  met  à jour une 
liste des courtiers et la transmet à la Commission 
de contrôle et aux compagnies agréées sur le terri-
toire de l’Etat. 
Il est interdit aux entreprises d’assurance de sous-
crire des contrats d’assurance par l’intermédiaire de 
courtiers  non  autorisés  sous  peine  des  sanctions 
prévues à l’article 312. 
Art.531.- Statut 
Les courtiers d’assurances  sont  des  commerçants 
sans qu’il y ait lieu de distinguer, suivant que les 
actes qu’ils accomplissent sont civils ou commer-
ciaux. 
Ils sont soumis comme tels à toutes les obligations 
imposées aux commerçants. 
Art.532.- Incompatibilités 
Indépendamment  des  dispositions  légales  ou  ré-
glementaires régissant l’exercice de certaines pro-
fessions ou portant statut de la fonction publique, 
sont incompatibles avec l’exercice de la profession 
du courtier, les activités exercées par : 
1° les administrateurs,  dirigeants,  inspecteurs 
et employés des sociétés d’assurances ; 
2°  les  constructeurs  d’automobiles  et  leurs 
filiales, les garagistes concessionnaires, agents 
de vente ou réparateurs de véhicules automobi-
les, les entreprises et agents d’entreprises de 
crédit automobile ; 
3° les entrepreneurs de travaux publics et de 
bâtiment, les architectes ; 
4° les représentants de sociétés industrielles et 
commerciales ; 
5° les experts comptables, les conseillers juri-
diques et fiscaux et les experts d’assurances ; 
6° les agents immobiliers, les administrateurs 
de biens, les mandataires en vente ou location 
de fonds de commerce, les administrateurs et 
agents de sociétés de construction ou de pro-
motions immobilières ; 
7° les personnes physiques ou morales appar-
tenant à une entreprise quelconque pour la né-
gociation  ou  la  souscription  des  contrats 
d’assurances de cette entreprise ou de ses filia-
les. 
Il  est  interdit  aux  agents  généraux  de  gérer  et 
d’administrer, directement ou par personne interpo-
sée, un cabinet de courtage et plus généralement un 
intérêt quelconque dans un tel cabinet. 
La même interdiction s’applique par réciprocité aux 
courtiers et sociétés de courtage d’assurance. 
Il  est  interdit  aux  agents  généraux  et  courtiers 
d’assurance  d’exercer  toute  autre  activité  indus-
trielle et commerciale, sauf autorisation du Ministre 
en charge du secteur des assurances. 
VB.NET Image: Tutorial for Flipping Image Using Our .NET Image SDK
on the right instantly becomes a mirror reflection of the photo on the We are dedicated to provide powerful & profession imaging controls, PDF document, tiff
extract jpg pdf; extract photo from pdf
C# PDF remove image library: remove, delete images from PDF in C#.
convert PDF to text, VB.NET extract PDF pages, VB vector image, graphic picture, digital photo, scanned signature remove multiple or all images from PDF document.
extract text from pdf image; how to extract images from pdf files
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
117/127
Art.533.- Autorisation - Documents 
La demande d’autorisation est instruite par les Ser-
vices du Ministre en charge du secteur des assuran-
ces après dépôt par l’intéressé de l’original ou de la 
copie certifiée conforme de tous les documents et 
pièces ci-après : 
a) Pour les personnes physiques : 
1°  acte  de  naissance  ou  jugement  supplétif 
tenant lieu datant de moins de six mois ; 
2° extrait de casier judiciaire datant de moins 
de trois mois ; 
3°  diplômes  et  attestations  professionnelles 
mentionnées au titre 1 ci-dessus ; 
4° récépissé d’inscription au registre du com-
merce ; 
5° fiche de déclaration, visée par le Procureur 
de la République près le Tribunal de Première 
Instance, des personnes qui seront habilitées à 
présenter  des  opérations  d’assurance  au  pu-
blic ; 
6° certificat de nationalité ; 
7° pour les étrangers ressortissants d’un Etat 
membre de la CIMA : une carte de résident, en 
plus  des  pièces  ci-dessus.  Les  ressortissants 
des Etats tiers dont les pays d’origine accor-
dent en la matière la réciprocité aux Etats de la 
CIMA, doivent fournir les documents et pièces 
sus-mentionnés ; 
8° tout autre document jugé nécessaire. 
b) Pour les personnes morales : 
1° statuts de la société ; 
2°  certificat  notarié  ou  du  commissaire  aux 
comptes indiquant le montant du capital social 
libéré ; 
3° tous documents et pièces figurant aux 4°, 5° 
du paragraphe a) ci-dessus ; 
4° liste des actionnaires ou porteurs de parts 
avec indication de leur nationalité et montant 
de leur participation ; 
5° liste, selon la forme de la société, des admi-
nistrateurs, directeurs généraux et gérants avec 
indication de leur nationalité ; 
6°  pour  les  présidents,  directeurs  généraux, 
gérants ou représentants légaux de la société : 
pièces figurant aux 1°, 2°, 3° et 6° du paragra-
phe a) ci-dessus ; 
7° comptes prévisionnels détaillés pour les 3 
premiers exercices ; 
8° tout autre document jugé nécessaire.  
Les personnes physiques et morales doivent justi-
fier d’un établissement permanent sur le territoire 
d’exercice de l’activité. 
Art.534.-  Autorisation  -  Forme (décision du 
conseil des Ministres du 22 avril 1999
L’autorisation ainsi que le retrait d’autorisation font 
l’objet d’un arrêté du Ministre en charge du secteur 
des assurances. 
Les arrêtés d’autorisation sont publiés au Journal 
Officiel. 
Ces arrêtés sont publiés au journal officiel ou dans 
un journal habilité à recevoir les annonces légales. 
Art.535.- Autorisation - Caducité 
L’autorisation  est  réputée  caduque  dans  les  cas 
suivants : 
1° pour les personnes physiques : 
décès du courtier ; 
non exercice effectif de la profession de cour-
tier pendant une période continue de six mois ; 
faillite du courtier. 
2° pour les personnes morales : 
décès ou démission des associés, administra-
teurs ou préposés ayant la qualité de gérant, de 
président directeur général, de directeur géné-
ral ; 
faillite  ou  liquidation  de  la  société de  cour-
tage ; 
dissolution de la société de courtage ; 
changement de raison sociale. 
Le Ministre  en charge du secteur des assurances 
constatent la caducité de l’autorisation accordée et 
engage la procédure de retrait d’autorisation . Le 
courtier ou la société de courtage, dont la caducité 
de l’autorisation a été constatée, ne peut plus exer-
cer la profession de courtier d’assurance. Pour des 
opérations en cours, le Ministre en charge du sec-
teur des Assurances, compte tenu des intérêts en 
cause, édicte les mesures destinées à assurer leur 
bonne fin. 
Art.536.- Autorisation - Décès, Démission 
En cas de décès ou de démission du représentant 
légal ou du gérant d’une société de courtage, celle-
ci doit dans un délai de trois mois, à compter du 
décès ou de la démission, soumettre à l’approbation 
du Ministre en charge du secteur des Assurances la 
candidature  d’un  nouveau  représentant  légal  ou 
d’un nouveau gérant. 
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
118/127
Chapitre 3 - Responsabilité pro-
fessionnelle 
Art.537.-  Assurance  de  responsabilité  profes-
sionnelle 
Tout  courtier  ou société  de courtage d’assurance 
doit être en mesure de justifier à tout moment de 
l’existence  d’un  contrat  d’assurance  le  couvrant 
contre les conséquences pécuniaires de sa respon-
sabilité civile professionnelle. 
Art.538.-  Contrat  d’assurance  responsabilité 
civile professionnelle 
Le  contrat  d’assurances  de  responsabilité  civile 
professionnelle prévu à l’article 537 comporte pour 
les entreprises d’assurances des obligations qui ne 
peuvent  pas  être inférieures  à  celles  définies  ci-
dessous. 
Le contrat prévoit une garantie de 10 millions de 
FCFA  par  sinistres  et  par  année  pour un  même 
courtier ou société de courtage d’assurances assuré. 
Il peut fixer une franchise par sinistre qui ne doit 
pas excéder 20 % du montant des indemnités dues. 
Cette franchise n’est pas opposable aux victimes. 
Il garantit la personne assurée de toutes réclama-
tions  présentées  entre  la  date  d’effet  et  la  date 
d’expiration du contrat quelle que soit la date du 
fait dommageable ayant entraîné sa responsabilité 
dès lors que l’assuré n’en a pas eu connaissance au 
moment de la souscription. 
Il garantit la réparation de tout sinistre connu de 
l’assuré dans un délai maximum de douze mois à 
compter de l’expiration du contrat, à condition que 
le fait générateur de ce sinistre se soit produit pen-
dant la période de validité du contrat. 
Art.539.- Durée - Attestation 
Le contrat mentionné à l’article 538 est reconduit 
tacitement au 1
er
janvier de chaque année. 
L’assureur délivre à la personne garantie une attes-
tation d’assurance de responsabilité civile profes-
sionnelle. Cette attestation est renouvelée annuel-
lement lors de la reconduction du contrat. 
Art.540.- Mentions obligatoires 
Tout document à usage professionnel émanant d’un 
courtier doit comporter la mention : « garantie fi-
nancière et assurance de responsabilité civile pro-
fessionnelle conformes aux articles 524 et 538 du 
Code des assurances ». 
Chapitre 4 - Encaissement des 
primes 
Art.541.- Mandat 
Il est interdit aux courtiers et aux sociétés de cour-
tage,  sauf  mandat  express  de  l’entreprise 
d’assurance d’encaisser des primes ou des fractions 
de prime. 
Il est interdit aux courtiers et sociétés de courtage, 
sauf accord express de l’entreprise d’assurance, de 
retenir  le  montant  de  leurs  commissions  sur  la 
prime encaissée. 
Art.542.- Délai 
Les primes ou fractions de prime encaissées par les 
courtiers et sociétés de courtage doivent être rever-
sées aux sociétés d’assurances dans un délai maxi-
mum de trente jours suivant leur encaissement. 
Art.543.- Note de couverture 
Il est interdit aux courtiers et aux sociétés de cour-
tage de  délivrer  une note  de couverture  sans un 
mandat express de l’entreprise d’assurance. 
Art.544.- Commissions 
Les commissions dues aux courtiers doivent être 
versées dans les trente jours qui suivent la remise 
des primes à l’entreprise d’assurance. 
Le Ministre en charge des assurances fixe les taux 
minima et maxima des rémunérations des courtiers 
et sociétés de courtage. 
Titre 4 - Sanctions - Pénalités 
Art.545.- Sanctions 
Toute personne qui présente des opérations définies 
à l’article 500 en méconnaissance des règles pré-
vues  aux  articles  501  à  508  est  passible  d’une 
amende de 500.000 FCFA à 1.500.000 FCFA. 
Est également  passible  des sanctions  prévues  au 
premier alinéa du présent article la personne visée à 
l’article 509 qui a fait appel, ou par suite d’un dé-
faut de surveillance, a laissé faire appel, par une 
personne placée sous son autorité, à des personnes 
ne remplissant pas les conditions définies aux arti-
cles 501 à 508. 
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
119/127
Toute personne qui présentera en vue de leur sous-
cription  ou  fera  souscrire  des  contrats  pour  le 
compte d’une entreprise non agréée pour la branche 
dans laquelle entrent ces contrats, sera punie d’une 
amende de 500.000 FCFA à 2.500.000 FCFA et en 
cas de récidive d’une amende de 1.000.000 F.CFA 
à 5.000.000 F.CFA et d’un emprisonnement de 6 
mois à 3 ans ou de l’une de ces deux peines seule-
ment. 
Est  également  passible des  sanctions prévues  au 
troisième alinéa du présent article tout courtier ou 
toute  société  de  courtage  qui  ne  se  sera  pas 
conformé aux dispositions de l’article 530. 
L’amende prévue au présent article sera prononcée 
pour  chacun  des  contrats  proposés  ou  souscrits, 
sans  que  le  total  des  amendes  encourues  puisse 
excéder  500.000  FCFA  et,  en  cas  de  récidive 
5.000.000 FCFA. 
Toute infraction aux prescriptions des articles 510 
et 511, 518, 520, 522 à 524, 532 à 537 et 541 à 544 
sera punie par une amende de 500.000 à 1.500.000 
FCFA. 
Titre 5 - Dispositions transi-
toires 
Art.546.- Mise en conformité - Autorisation 
Les courtiers et les sociétés de courtage, qui exer-
cent dans les Etats membres de la CIMA devront 
déposer auprès du  Ministre en charge du secteur 
des assurances de chaque pays membre, dans les 
trois mois qui suivent l’entrée en vigueur du pré-
sent  Code,  une  demande  de  régularisation 
d’autorisation  conformément  aux  dispositions  de 
l’article 533. 
Art.547.- Mise en conformité - Délai 
Les personnes physiques ou morales qui, à la date 
d’entrée en vigueur du présent Code, exercent la 
profession de courtier d’assurance ou d’agent géné-
ral doivent se mettre en conformité avec les dispo-
sitions du Code des assurances dans un délai d’un 
an à compter de la date de son entrée en vigueur. 
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 5 - Intermédiaires 
120/127
Documents you may be interested
Documents you may be interested