mvc open pdf in new tab : How to extract pictures from pdf files Library control component .net azure asp.net mvc CIMA_Code_assurances7-part1001

www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 3 - Les entreprises 
71/127
placements estimée comme il est dit au 2° lui est 
inférieure, il est constitué une provision pour dé-
préciation égale à la différence entre ces deux va-
leurs. 
Art.335-13.- Expertise 
La Commission de contrôle peut faire procéder à la 
fixation par une expertise de la valeur de tout ou 
partie de l’actif des entreprises et notamment des 
immeubles et des parts et actions de sociétés im-
mobilières leur appartenant ou sur lesquels elles ont 
consenti un prêt ou une ouverture de crédit hypo-
thécaire. 
La valeur résultant de l’expertise doit figurer dans 
l’évaluation de la valeur de réalisation des place-
ments prévues à l’article 335-12 2°. Elle peut éga-
lement être inscrite à l’actif du bilan dans les limi-
tes et les conditions fixées dans chaque cas par la 
Commission de contrôle. 
Les frais de l’expertise sont à la charge des entre-
prises. 
Chapitre 3 - Revenus des place-
ments 
Art.336.- Maintien du revenu net des placements 
Les entreprises d’assurance sur la vie ou de capita-
lisation  doivent  maintenir le revenu net de leurs 
placements à un montant au moins égal à celui des 
intérêts dont sont créditées les provisions mathéma-
tiques. 
Les modalités d’application du présent article sont 
fixées aux articles 336-1 à 336-4. 
Art.336-1.- Revenu des placements - Calcul 
Le revenu net des placements en valeurs mobilières 
amortissables s’obtient en ajoutant au montant des 
coupons  nets  d’impôts  le  supplément  de  revenus 
correspondant à l’excédent du prix de rembourse-
ment  des  titres  sur  leur  valeur  d’affectation  aux 
provisions. 
Quand la valeur d’affectation des titres est supé-
rieure à leur prix net de remboursement, la perte de 
revenu correspondant à la différence est déduite du 
montant des coupons. 
Le supplément ou la perte des revenus sont calculés 
en faisant usage d’un taux d’escompte égal au taux 
moyen des provisions déterminé comme il est indi-
qué à l’article 336-2. 
Le revenu des placements autres que ceux en va-
leurs mobilières amortissables est représenté par les 
coupons ou loyers du dernier exercice connu, nets 
d’impôts et charges. 
Art.336-2.- Intérêts crédités aux provisions ma-
thématiques 
Le montant des intérêts dont sont créditées les pro-
visions  mathématiques  s’obtient en multipliant le 
montant des provisions des entreprises par le taux 
d’intérêt qui sert de base au calcul des tarifs. 
Lorsque les provisions mathématiques sont calcu-
lées en évaluant les engagements effectifs des par-
ties à un taux d’intérêt inférieur à celui du tarif, le 
taux de calcul des provisions peut être substitué au 
taux du tarif. 
Le montant des intérêts servis aux provisions pour 
participation aux excédents s’obtient en multipliant 
le montant de ces provisions par le taux d’intérêt 
prévu aux contrats correspondants. 
Le taux moyen des provisions s’obtient en divisant 
le montant des intérêts à servir aux provisions par 
le montant total des provisions. 
Art.336-3.- Majoration des provisions mathéma-
tiques 
Lorsque le revenu total des placements est inférieur 
au montant total des intérêts dont sont créditées les 
provisions, il y a lieu de faire subir à celles-ci une 
majoration  destinée  à  combler  l’insuffisance  ac-
tuelle  et future  des  revenus des placements  affé-
rents aux contrats en cours. 
Cette majoration est portée au passif du bilan sous 
la rubrique des provisions mathématiques. 
Son  montant  doit  être  au  moins  égal  à  dix  fois 
l’insuffisance actuelle des revenus et diminué, le 
cas échéant de la plus-value accusée par les place-
ments à la date retenue pour le calcul des revenus, 
estimés, pour les placements,  selon les règles de 
l’article 335-12. 
Exceptionnellement, des délais pour la constitution 
de  cette  majoration  peuvent  être accordés  par la 
Commission de contrôle des assurances. 
Art.336-4.- Dérogations 
Les entreprises ne sont tenues de faire les calculs 
mentionnés aux articles 336-1 à 336-3 que lorsque 
le revenu annuel, non compris les bénéfices prove-
nant de ventes ou de conversions, est inférieur au 
montant des intérêts dont les provisions mathéma-
How to extract pictures from pdf files - Select, copy, paste PDF images in C#.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
extract jpeg from pdf; extract images from pdf c#
How to extract pictures from pdf files - VB.NET PDF Image Extract Library: Select, copy, paste PDF images in vb.net, ASP.NET, MVC, Ajax, WinForms, WPF
Support PDF Image Extraction from a Page, a Region on a Page, and PDF Document
some pdf image extractor; extract color image from pdf in c#
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 3 - Les entreprises 
72/127
tiques doivent être créditées. Les calculs sont faits 
en se plaçant pour les entreprises au 31 décembre. 
Ils peuvent être révisés chaque année. 
Chapitre 4 - Solvabilité des entre-
prises 
Art.337.- Principe 
Toute entreprise soumise au contrôle en vertu de 
l’article  300  doit  justifier  de  l’existence  d’une 
marge  de  solvabilité  suffisante,  relative  à 
l’ensemble de ses activités. 
Art.337-1.- Eléments constitutifs de la marge de 
solvabilité (Décision du Conseil des Ministres du 
04/04/2000
La marge de solvabilité mentionnée à l’article 337 
est  constituée,  après  déduction  des  pertes,  des 
amortissements restant à réaliser sur commissions, 
des frais d’établissement ou de développement et 
des autres actifs incorporels, par les éléments sui-
vants : 
1°  le  capital  social  versé  ou  le  fonds 
d’établissement constitué ; 
2° la moitié de la fraction non versée du capital 
social  ou de la part restant à  rembourser  de 
l’emprunt pour fonds d’établissement ; 
3° l’emprunt ou les emprunts pour fonds social 
complémentaire ; toutefois, à partir de la moi-
tié de la durée de l’emprunt, celui-ci ne sera re-
tenu dans la marge de solvabilité que pour sa 
valeur  progressivement réduite  chaque année 
d’un montant constant égal au double du mon-
tant total de cet emprunt divisé par le nombre 
d’années de sa durée ; 
4° les réserves de toute dénomination, régle-
mentaires ou libres, ne correspondant pas à des 
engagements ; 
5° les bénéfices reportés ; 
6° sur demande et justification de l’entreprise 
et avec l’accord de la Commission de contrôle 
des assurances, les plus-values pouvant résulter 
de la sous-estimation d’éléments d’actif et de 
la surestimation d’éléments de passif, dans la 
mesure où de telles plus-values n’ont pas un 
caractère exceptionnel. 
7° les fonds effectivement encaissés provenant 
de l’émission des titres ou emprunts subordon-
nés ; ces  titres et emprunts doivent répondre 
aux conditions, notamment de durée et de rem-
boursement, qui sont fixées à l’article 330-33 
bis ; la prise en compte de ces fonds est admise 
jusqu’à concurrence de 50 % de la marge de 
solvabilité prévue au présent article ; toutefois, 
la prise en compte de ceux de ces fonds qui 
proviennent de titres ou emprunts à durée dé-
terminée  n’est  admise  qu’à  concurrence  de 
25 % de cette marge. Tout remboursement ef-
fectué irrégulièrement peut, conformément aux 
dispositions de l’article 312 du présent Code, 
donner lieu à application de sanctions par la 
Commission. 
8° les droits d’adhésion prélevés sur les nou-
veaux adhérents des sociétés d’assurance mu-
tuelles conformément à l’article 330-7 bis. 
Art.337-2.-  Montant  minimal  de  la  marge  de 
solvabilité  des  sociétés  IARD (Décision du 
Conseil des Ministres du 20 avril 1995
Pour toutes les branches mentionnées aux 1 à 18 de 
l’article 328, le montant minimum réglementaire de 
la marge de solvabilité est égal au plus élevé des 
résultats obtenus par application des deux méthodes 
suivantes : 
a) Première méthode (calcul par rapport aux pri-
mes) 
A 20 % du total des primes directes ou acceptées en 
réassurance émises au cours de l’exercice et nettes 
d’annulations est appliqué le rapport existant, pour 
le dernier exercice, entre le montant des sinistres 
demeurant à la charge de l’entreprise après cession 
et  rétrocession  en  réassurance  et  le  montant  des 
sinistres bruts de réassurance, sans que ce rapport 
puisse être inférieur à 50 %. 
b)  Deuxième  méthode  (calcul  par  rapport  à  la 
charge moyenne annuelle des sinistres) 
Au total des sinistres payés pour les affaires direc-
tes au cours des trois derniers exercices, sans dé-
duction des sinistres à la charge des cessionnaires 
et rétrocessionnaires, sont ajoutés, d’une part, les 
sinistres payés au titre des acceptations en réassu-
rance ou en rétrocession au cours des mêmes exer-
cices, d’autre part, les provisions pour sinistres à 
payer constituées à la fin du dernier exercice, tant 
pour les affaires directes que pour les acceptations 
en réassurance. 
De cette somme sont déduits, d’une part, les re-
cours encaissés au cours des trois derniers exerci-
ces,  d’autre  part,  les  provisions  pour  sinistres  à 
payer constituées au commencement du deuxième 
exercice précédant le dernier exercice, tant pour les 
affaires directes que pour les acceptations en réas-
surance. Il est appliqué un pourcentage de 25 % au 
tiers du montant ainsi obtenu. 
Le  résultat  déterminé  par  application  de  la 
deuxième  méthode  est  obtenu  en  multipliant  le 
montant calculé à l’alinéa précédent par le rapport 
VB.NET PDF Convert to Word SDK: Convert PDF to Word library in vb.
be converted to separate Word files within a short time in VB.NET class application. In addition, texts, pictures and font formatting of source PDF file are
pdf image text extractor; extract image from pdf java
VB.NET Image: VB.NET Codes to Load Images from File / Stream in .
When evaluating this VB.NET imaging library with pictures of your own powerful & profession imaging controls, PDF document, image to pdf files and components
extract images pdf acrobat; extract image from pdf acrobat
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 3 - Les entreprises 
73/127
existant, pour le dernier exercice, entre le montant 
des sinistres demeurant à la charge de l’entreprise 
après cession en réassurance et le montant des si-
nistres  brut  de  réassurance,  sans  que  ce  rapport 
puisse être inférieur à 50 %. 
Art.337-3.-  Montant  minimal  de  la  marge  de 
solvabilité des sociétés vie 
Pour toutes les branches, mentionnées aux 20 à 23 
de  l’article  328,  les  assurances  complémentaires 
non comprises, le montant minimal réglementaire 
de la marge est calculé par rapport aux provisions 
mathématiques. Ce montant est égal à 5 % des pro-
visions  mathématiques,  relatives  aux  opérations 
d’assurances directes sans déduction des cessions 
en réassurance et aux acceptations en réassurance, 
multiplié  par  le  rapport existant,  pour  le  dernier 
exercice, entre le montant des provisions mathéma-
tiques après cessions en réassurance et le montant 
des provisions mathématiques brut de réassurance, 
sans que ce rapport puisse être inférieur à 85 %. Il 
lui est ajouté le montant correspondant aux assu-
rances complémentaires calculé selon la méthode 
définie à l’article 337-2 pour les branches 1 à 18. 
Art.337-4.- Cas des sociétés mixtes 
Lorsqu’une société réalise à la fois des opérations 
dans les branches 1 à 18 et dans les branches 20 à 
23 de l’article 328, conformément aux dispositions 
du dernier alinéa de l’article 326, le montant mini-
mal réglementaire de la  marge de  solvabilité est 
égal à la somme des marges de solvabilité minima-
les obtenues en appliquant séparément les métho-
des définies aux articles 337-2 et 337-3 respecti-
vement aux opérations réalisées dans les branches 1 
à 18 et aux opérations réalisées dans les branches 
20 à 23 de l’article 328. 
Chapitre 5 - Tarifs et frais 
d’acquisition et de gestion 
Art.338.- Tables de mortalité  et taux  d’intérêt 
(Décision du Conseil des Ministres du 22/04/1999
Les tarifs présentés au visa du Ministre en charge 
des Assurances par les entreprises d’assurance sur 
la vie ou à la Commission Régionale de Contrôle 
des Assurances par cette autorité doivent, sous ré-
serve des dispositions de l’article 338-2, être établis 
d’après les éléments suivants : 
table de mortalité TD pour les assurances en 
cas de décès et TV pour les assurances en cas 
de vie, annexées au présent article ; 
taux d’intérêt au plus égaux à 3,5 %. 
Ces tarifs doivent comporter des chargements per-
mettant la récupération par l’entreprise d’un mon-
tant de frais justifiable et raisonnable. 
Art.338-1.- Tarif d’inventaire 
Pour l’application de l’article 74 du Livre 1 du pré-
sent Code, le tarif d’inventaire comprend des char-
gements permettant la récupération des frais égaux 
à ceux prévus à l’article 334-3. 
Art.338-2.- Taux majorés, actifs cantonnés 
Les tarifs des contrats de rente viagère immédiate 
souscrits par  des  personnes âgées d’au moins  65 
ans, ainsi que des contrats  vie et capitalisation à 
prime unique d’une durée  maximale  de  dix  ans, 
peuvent être établis d’après un taux d’intérêt supé-
rieur aux taux mentionnés à l’article 338. 
En ce cas et pour chacun des tarifs, le visa est su-
bordonné aux conditions suivantes : 
l’actif  représentatif  des  engagements  corres-
pondant à ces contrats doit être isolé dans la 
comptabilité de l’entreprise ; 
cet actif doit pouvoir procurer un taux de ren-
dement supérieur d’au moins un tiers au taux 
d’intérêt du tarif. 
Pour les contrats mentionnés au premier alinéa du 
présent article, lorsque  le taux  de rendement des 
placements  nouveaux  effectués  au  cours  de 
l’exercice et  affectés en représentation des enga-
gements correspondant à un tarif déterminé est in-
férieur  au  taux  de  ce  tarif  majoré  de  33 %,  les 
contrats cessent d’être présentés au public. 
Titre 4 - Dispositions transi-
toires 
Art.338-3.- Dispositions transitoires 
Les dispositions prévues aux articles 335-1, 335-4, 
335-11 et 335-12 entrent en application au plus tard 
3 ans après l’entrée en vigueur du présent Code. 
Pendant la période transitoire, le Conseil des Minis-
tres fixe les règles temporaires applicables par les 
entreprises  d’assurance.  Ces  règles  peuvent  être 
différenciées par Etat pour tenir compte de la situa-
tion prévalant au moment de l’entrée en vigueur du 
texte. 
VB Imaging - VB Code 93 Generator Tutorial
VB developers to create Code 93 on popular image files, including BMP developers to create and write Code 93 linear barcode pictures on PDF documents, multi
extract jpg pdf; extract image from pdf using
C#: Use OCR SDK Library to Get Image and Document Text
a digital camera, scanned document or image-only PDF using C# color image recognition for scanned documents and pictures in C#. Steps to Extract Text from Image.
extract image from pdf online; how to extract images from pdf files
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 3 - Les entreprises 
74/127
Annexe à l’article 338 : Table de mortalité TD 
lx = nombre de vivants à l’âge x 
dx=nombre de décès entre l’âge x et l’âge x+1 
lx 
dx 
lx 
dx 
54 
845.109 
9.761 
1.000.000 
24.280 
55 
835.348 
10.512 
975.720 
2.220 
56 
824.836 
11.310 
973.500 
1.100 
57 
813.526 
12.158 
972.400 
750 
58 
801.368 
13.054 
971.650 
610 
59 
788.314 
14.000 
971.040 
530 
60 
774.314 
14.992 
970.510 
470 
61 
759.322 
16.029 
970.040 
440 
62 
743.293 
17.110 
969.600 
410 
63 
726.183 
18.227 
10 
969.190 
390 
64 
707.956 
19.377 
11 
968.800 
380 
65 
688.579 
20.552 
12 
968.420 
379 
66 
668.027 
21.741 
13 
968.041 
390 
67 
646.286 
22.934 
14 
967.651 
430 
68 
623.352 
24.119 
15 
967.221 
510 
69 
599.233 
25.278 
16 
966.711 
649 
70 
573.955 
26.393 
17 
966.062 
800 
71 
547.562 
27.446 
18 
965.262 
970 
72 
520.116 
28.412 
19 
964.292 
1.110 
73 
491.704 
29.269 
20 
963.182 
1.221 
74 
462.435 
29.989 
21 
961.961 
1.299 
75 
432.446 
30.547 
22 
960.662 
1.370 
76 
401.899 
30.914 
23 
959.292 
1.420 
77 
370.985 
31.067 
24 
957.872 
1.470 
78 
339.918 
30.980 
25 
956.402 
1.490 
79 
308.938 
30.633 
26 
954.912 
1.530 
80 
278.305 
30.013 
27 
953.382 
1.560 
81 
248.292 
29.110 
28 
951.822 
1.580 
82 
219.182 
27.923 
29 
950.242 
1.606 
83 
191.259 
26.464 
30 
948.636 
1.646 
84 
164.795 
24.752 
31 
946.990 
1.729 
85 
140.043 
22.820 
32 
945.261 
1.853 
86 
117.223 
20.710 
33 
943.408 
1.989 
87 
96.513 
18.473 
34 
941.419 
2.136 
88 
78.040 
16.171 
35 
939.283 
2.297 
89 
61.869 
13.867 
36 
936.986 
2.471 
90 
48.002 
11.628 
37 
934.515 
2.662 
91 
36.374 
9.513 
38 
931.853 
2.868 
92 
26.861 
7.576 
39 
928.985 
3.093 
93 
19.285 
5.859 
40 
925.892 
3.336 
94 
13.426 
4.389 
41 
922.556 
3.601 
95 
9.037 
3.174 
42 
918.955 
3.888 
96 
5.863 
2.209 
43 
915.067 
4.199 
97 
3.654 
1.475 
44 
910.868 
4.536 
98 
2.179 
941 
45 
906.332 
4.901 
99 
1.238 
570 
46 
901.431 
5.295 
100 
668 
328 
47 
896.136 
5.720 
101 
340 
177 
48 
890.416 
6.182 
102 
163 
90 
49 
884.234 
6.677 
103 
73 
43 
50 
877.557 
7.210 
104 
30 
19 
51 
870.347 
7.783 
105 
11 
52 
862.564 
8.398 
106 
53 
854.166 
9.057 
107 
C# Imaging - Scan RM4SCC Barcode in C#.NET
& decode RM4SCC barcode from scanned documents and pictures in your Decode RM4SCC from documents (PDF, Word, Excel and PPT) and extract barcode value as
extract photos from pdf; pdf image extractor c#
C# Imaging - C# Code 93 Generator Tutorial
to write and draw the best Code 93 barcode pictures in png, jpeg, gif, bmp, TIFF, PDF, Word, Excel Code93 barcode and save it to image files/object using
extract image from pdf in; extract color image from pdf in c#
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 3 - Les entreprises 
75/127
Annexe à l’article 338 - Table de mortalité TV 
lx = nombre de vivants à l’âge x 
dx=nombre de décès entre l’âge x et l’âge x+1 
lx 
dx 
lx 
dx 
54 
914.859 
4.903 
1.000.000 
18.490 
55 
909.956 
5.353 
981.510 
1.990 
56 
904.603 
5.847 
979.520 
909 
57 
898.756 
6.389 
978.611 
610 
58 
892.367 
6.983 
978.001 
480 
59 
885.384 
7.632 
977.521 
400 
60 
877.752 
8.340 
977.121 
340 
61 
869.412 
9.110 
976.781 
300 
62 
860.302 
9.949 
976.481 
271 
63 
850.353 
10.856 
10 
976.210 
249 
64 
839.497 
11.838 
11 
975.961 
241 
65 
827.659 
12.896 
12 
975.720 
240 
66 
814.763 
14.031 
13 
975.480 
249 
67 
800.732 
15.245 
14 
975.231 
270 
68 
785.487 
16.538 
15 
974.961 
310 
69 
768.949 
17.906 
16 
974.651 
360 
70 
751.043 
19.347 
17 
974.291 
410 
71 
731.696 
20.853 
18 
973.881 
471 
72 
710.843 
22.414 
19 
973.410 
520 
73 
688.429 
24.018 
20 
972.890 
570 
74 
664.411 
25.647 
21 
972.320 
600 
75 
638.764 
27.281 
22 
971.720 
619 
76 
611.483 
28.891 
23 
971.101 
650 
77 
582.592 
30.449 
24 
970.451 
681 
78 
552.143 
31.915 
25 
969.770 
718 
79 
520.228 
33.251 
26 
969.052 
757 
80 
486.977 
34.407 
27 
968.295 
799 
81 
452.570 
35.339 
28 
967.496 
843 
82 
417.231 
35.992 
29 
966.653 
892 
83 
381.239 
36.318 
30 
965.761 
941 
84 
344.921 
36.268 
31 
964.820 
995 
85 
308.653 
35.805 
32 
963.825 
1.039 
86 
272.848 
34.897 
33 
962.786 
1.088 
87 
237.951 
33.533 
34 
961.698 
1.143 
88 
204.418 
31.717 
35 
960.555 
1.205 
89 
172.701 
29.478 
36 
959.350 
1.271 
90 
143.223 
26.869 
37 
958.079 
1.346 
91 
116.354 
23.965 
38 
956.733 
1.430 
92 
92.389 
20.870 
39 
955.303 
1.520 
93 
71.519 
17.695 
40 
953.783 
1.624 
94 
53.824 
14.566 
41 
952.159 
1.735 
95 
39.258 
11.604 
42 
950.424 
1.861 
96 
27.654 
8.911 
43 
948.563 
1.999 
97 
18.743 
6.573 
44 
946.564 
2.152 
98 
12.170 
4.636 
45 
944.412 
2.321 
99 
7.534 
3.109 
46 
942.091 
2.509 
100 
4.425 
1.975 
47 
939.582 
2.715 
101 
2.450 
1.179 
48 
936.867 
2.944 
102 
1.271 
658 
49 
933.923 
3.196 
103 
613 
340 
50 
930.727 
3.474 
104 
273 
162 
51 
927.253 
3.781 
105 
111 
70 
52 
923.472 
4.120 
106 
41 
28 
53 
919.352 
4.493 
107 
13 
13 
C# Imaging - Scan ISBN Barcode in C#.NET
which can be used to track images, pictures and documents in Load an image or a document(PDF, TIFF, Word barcodes from png image files and extract ISBN barcode
extract images from pdf online; some pdf image extract
Save, Print Images in Web Image Viewer| Online Tutorials
of single page printing and multi-page printing for pictures and documents; various file formats like PNG, JPEG, GIF, BMP, TIFF, PDF, MS Word Save Images & Files.
extract pictures pdf; extract photos pdf
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 4 - Règles comptables 
76/127
VB.NET Image: Mark Photo, Image & Document with Polygon Annotation
SDK, which can be used to create the most common 7 types of annotations on various image files. What's more, if coupled with .NET PDF document imaging add-on
extract image from pdf java; extract image from pdf using
VB.NET Image: Sharpen Images with DocImage SDK for .NET
VB.NET Coding. When you have made certain corrections in your VB.NET project photo or image files, you might want to sharpen your pictures before saving them
extract images from pdf; extract images pdf acrobat
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 4 - Règles comptables 
77/127
Livre 4 - Règles comptables 
Livre 4 - Règles comptables applicables aux orga-
nismes d’assurance 
Livre 4 - Règles comptables 
Chapitre 1 - Principes géné-
raux 
Art.401.- Plan comptable 
Les  entreprises d’assurance soumises  au  contrôle 
de l’Etat, qu’il s’agisse d’entreprises de droit natio-
nal ou de succursales d’entreprises étrangères, doi-
vent établir leur comptabilité dans la forme prévue 
par le présent Code. 
Leur comptabilité doit notamment faire apparaître, 
par exercice et pour chacune des catégories indi-
quées à l’article 411, les éléments suivants de leurs 
affaires brutes de cessions et de leurs affaires cé-
dées :  primes,  sinistres,  commissions,  provisions 
techniques. 
Art.402.- Inventaire 
L’inventaire qui doit être établi chaque année doit 
comprendre l’estimation détaillée de tous les élé-
ments qui entrent dans la composition des postes de 
l’actif et du passif. 
Art.403.- Exercice comptable 
Sauf impossibilité reconnue par la Commission de 
contrôle  des  assurances,  l’exercice  comptable 
commence le 1
er
janvier et finit le 31 décembre de 
chaque année. 
Exceptionnellement, le premier exercice comptable 
des entreprises qui commencent leurs opérations au 
cours  d’une  année  civile  peut  être  clôturé  à 
l’expiration de l’année suivante. 
Art.404.- Conservation des pièces comptables 
Les entreprises doivent conserver pendant dix ans 
au moins leurs  livres de  comptabilité, les  lettres 
qu’elles  reçoivent,  les copies  des  lettres  qu’elles 
adressent, ainsi que toutes pièces justificatives de 
leurs opérations. 
Art.405.- Etats annuels 
Les entreprises doivent produire chaque année à la 
Commission de contrôle des assurances et au Mi-
nistre en charge des assurances dans l’Etat membre, 
au plus tard le 1
er
août, le compte rendu détaillé 
annuel de leurs opérations. 
Les entreprises doivent communiquer à la Commis-
sion de Contrôle des assurances et au Ministre en 
charge des assurances dans l’Etat membre, sur sa 
demande, tous renseignements et documents per-
mettant d’apprécier la valeur des immeubles, prêts, 
titres ou créances quelconques figurant dans leur 
bilan à quelque titre que ce  soit et sous quelque 
forme que ce soit, et tous autres renseignements sur 
leurs opérations que la Commission de contrôle des 
assurances et le Ministre en charge des assurances 
dans l’Etat membre estime nécessaire à l’exercice 
du contrôle. 
La Commission de contrôle des  assurances et le 
Ministre  en  charge  des  assurances  dans  l’Etat 
membre  peuvent  demander  que  le  compte 
d’exploitation générale, le compte général de pertes 
et profits et le bilan leur soient communiqués avant 
d’être soumis à l’assemblée générale au plus tard à 
la date à laquelle ils doivent être tenus à la disposi-
tion des commissaires aux comptes. 
Chapitre 2 - La comptabilité 
des entreprises d’assurance et 
de capitalisation 
Section 1 - Dispositions générales 
Art.406.-  Livres  et  documents  comptables  - 
Comptabilité : tenue 
Les livres ou documents prévus au présent chapitre 
peuvent être établis par tous moyens ou procédés 
conférant  par  eux-mêmes  un  caractère 
d’authenticité aux écritures comptables et permet-
tant le contrôle de la comptabilité. 
La comptabilité est tenue en partie double. 
Art.407.- Comptabilité : tenue 
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 4 - Règles comptables 
78/127
Les entreprises dont le système comptable fait ap-
pel  à  l’informatique  doivent  respecter  les  règles 
suivantes : 
l’organisation  du  système  de  traitement  doit 
garantir  toutes  les  possibilités  d’un  contrôle 
éventuel ; 
le système de traitement doit établir, sur papier 
ou éventuellement sur tout support offrant les 
conditions de garantie et de conservation défi-
nies en matière de preuve, des états périodi-
ques numérotés et datés récapitulant dans un 
ordre chronologique toutes les données qui y 
sont entrées, sous une forme interdisant toutes 
insertions  intercalaires  ainsi  que  toutes  sup-
pressions ou additions ultérieures ; 
l’origine, le contenu et l’imputation de chaque 
donnée doivent être indiqués en clair. En outre, 
chaque donnée  doit  s’appuyer sur une pièce 
justificative constituée par un document écrit ; 
lorsque les données sont prises en charge par 
un procédé qui, autrement, ne laisserait aucune 
trace, elles doivent être également constatées 
par un document écrit directement intelligible ; 
il doit être possible, à tout moment, de recons-
tituer à partir des données définies ci-dessus, 
les éléments des comptes, états et renseigne-
ments soumis à la vérification ou, à partir de 
ces  comptes, états  et  renseignements,  de  re-
trouver  les  données  entrées.  Tout  solde  de 
compte doit pouvoir être justifié par un relevé 
des écritures dont il procède à partir d’un autre 
solde  de  ce  même  compte.  Chacune  de  ces 
écritures doit comporter une référence permet-
tant l’identification des données correspondan-
tes ; 
l’exercice de tout contrôle doit comporter droit 
d’accès à la documentation relative aux analy-
ses, à la programmation et à l’exécution des 
traitements ; 
les  procédures  de  traitement  automatisé  de 
comptabilités doivent  être organisées  de  ma-
nière à permettre de contrôler si les exigences 
de sécurité et de fiabilité requises en la matière 
ont bien été respectées ; 
dans  le cas  où  une  liste  est nécessaire  pour 
justifier un montant porté en comptabilité (si-
nistres en suspens, provisions mathématiques, 
primes émises, etc.), chaque article de la liste 
doit comporter les références indispensables au 
contrôle et la totalisation doit en être faite page 
par page, cumulativement, et à la fin de chaque 
subdivision ; 
si l’entreprise souhaite ne pas éditer une telle 
liste, au moment de la passation de l’écriture 
comptable, elle devra enregistrer alors les don-
nées qui la composent sur un support informa-
tique approprié tel qu’une bande magnétique. 
Art.408.- Ecritures comptables - Justifications 
Les entreprises doivent être à même d’apporter la 
justification de toutes leurs écritures comptables, y 
compris celles qui sont relatives aux opérations à 
l’étranger. 
A l’appui des opérations de l’inventaire annuel sont 
dressées les balances de tous les comptes et sous-
comptes ; ces balances doivent permettre de contrô-
ler  les  centralisations  des  écritures  figurant  au 
grand livre général. 
Art.409.- Engagements en monnaie étrangère 
Dans le cas où l’entreprise possède un actif expri-
mé  ou  a  des  engagements  libellés  en  monnaies 
étrangères, les comptes concernés sont tenus dans 
ces monnaies. 
L’inventaire  annuel,  le  bilan,  le  compte 
d’exploitation, le compte de pertes et profits et les 
autres  documents  publiés  sont  établis  en  francs 
CFA ; les monnaies étrangères sont converties en 
francs CFA d’après les cours des changes constatés 
et notifiés à cet effet par la Commission de contrôle 
des assurances. 
Les  plus-values  nettes  de  change éventuellement 
dégagées sont portées selon le cas à un compte de 
« Réserve spéciale pour fluctuations de change » ou 
de  « Réserve  spéciale  pour  cautionnement  à 
l’étranger ». 
Art.410.- Comptabilité des valeurs 
La  comptabilité  des  valeurs  est  tenue  par  prix 
d’achat. 
La moins-value pouvant résulter d’un écart entre la 
valeur d’achat et la valeur de réalisation fait l’objet 
d’une provision dans les écritures d’inventaire, sauf 
autorisation spéciale de la Commission de contrôle 
des Assurances. 
Les cessions de titres en portefeuille sont réputées 
porter  par priorité sur les  titres  de même nature 
acquis ou souscrits à la date la plus ancienne. 
Les plus ou moins-values résultant des cessions en 
cause  sont  déterminées  en  fonction de  la valeur 
d’origine pour laquelle les titres figuraient au bilan. 
Art.411.- Risques - Ventilation par catégorie 
Les risques doivent être ventilés entre les catégo-
ries suivantes : 
accidents corporels et maladie (dont accidents 
du travail) ; 
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 4 - Règles comptables 
79/127
véhicules  terrestres  à  moteur :  responsabilité 
civile ; 
véhicules terrestres à moteur : autres risques ; 
incendie et autres dommages aux biens ; 
responsabilité civile générale ; 
transports aériens ; 
transports maritimes ; 
autres transports ; 
autres risques directs dommages ; 
acceptations dommages ; 
assurance sur la vie humaine : grande branche ; 
assurance sur la vie humaine : collectives ; 
assurance sur la vie humaine : complémentai-
res ; 
assurance sur la vie humaine : autres risques ; 
capitalisation ; 
acceptations vie. 
Art.411-1.-  Risques  des  véhicules  terrestres  à 
moteur :  ventilation (Ajouté par Décision du 
Conseil des Ministres du 20 avril 1995
Les risques des véhicules terrestres à moteur sont 
ventilés entre les catégories suivantes : 
véhicules de tourisme ; 
véhicules de transport privé ; 
véhicules de transport public de marchandises ; 
véhicules de transport public de voyageurs ; 
véhicules à deux roues ; 
autres véhicules (véhicules spéciaux, engins de 
chantiers, etc.). 
Section 2 - Documents et registres comp-
tables 
Art.412.- Livres 
Les entreprises doivent tenir notamment les regis-
tres, livres ou fichiers ci après : 
a)  un  livre-journal général, relié,  sur  lequel  sont 
reportées les récapitulations périodiques des diffé-
rentes opérations. Le livre-journal est tenu par or-
dre  de  dates, sans  blanc,  lacune,  ni  transport  en 
marge ; 
b) un grand-livre général dans lequel sont tenus : 
tous les comptes principaux conformément au 
chapitre 3 du présent titre ; 
les 
autres 
comptes 
nécessaires 
à 
l’établissement  du  bilan,  du  compte 
d’exploitation et du compte de pertes et profits. 
La tenue au grand-livre de tous les comptes divi-
sionnaires  ou  sous-comptes  dérivés  d’un  même 
compte de rang supérieur dispense d’y ouvrir ce 
dernier. 
La tenue des comptes divisionnaires et celle des 
sous-comptes  nécessaires  à  l’établissement  des 
états prévus à l’article 422 est également obliga-
toire, sous une forme laissée au libre choix des en-
treprises. 
Les entreprises désireuses de pousser leurs écritures 
au-delà de ces comptes obligatoires doivent utiliser 
les sous-comptes définis au chapitre 3 du présent 
titre, avec leur numéro et intitulé ; 
c) un livre des balances trimestrielles de vérifica-
tion donnant  au  dernier  jour de chaque  trimestre 
civil la récapitulation des soldes de tous les comp-
tes ouverts au grand-livre général ; chaque balance 
doit être arrêtée dans les trois mois suivant ce jour ; 
d) un livre relié des inventaires annuels, sur lequel 
sont transcrits des résultats de ceux-ci ; 
e) un dossier des opérations d’inventaire réunissant 
les documents justificatifs des chiffres d’inventaire, 
du bilan, du compte d’exploitation et du compte de 
pertes  et  profits,  ou les  références  permettant de 
retrouver immédiatement ces documents ; 
f) un ou plusieurs livres de caisse donnant le solde 
en caisse journalier, le dépouillement et la classifi-
cation des entrées et des sorties ; 
g) des livres de banques et de chèques postaux te-
nus comme les livres de caisse ; 
h) des relevés journaliers du montant des avoirs de 
trésorerie : caisse, banques et chèques postaux. 
Le livre de caisse, les livres de banques et de chè-
ques postaux donnent les totaux par mois et la ré-
capitulation depuis le début de l’exercice. Ils peu-
vent être tenus en un seul document. 
Les données des registres auxiliaires ou des docu-
ments en tenant lieu doivent être récapitulées pé-
riodiquement et au moins une fois par mois. 
Art.413.- Titres, immeubles, prêts 
Les titres mobiliers, immeubles et prêts font l’objet 
d’un inventaire permanent qui repose sur la tenue 
de relevés individuels et de registres des mouve-
ments. 
a) les relevés individuels sont établis, dans l’ordre 
prévu au plan comptable, sur un registre ou sur des 
www.Droit-Afrique.com 
CIMA 
Code des Assurances - Livre 4 - Règles comptables 
80/127
fiches ; à chaque intitulé de valeurs est réservé un 
feuillet ou une fiche. 
Les indications à y porter sont : 
pour les valeurs mobilières : la désignation du 
titre, les dates d’entrée ou de sortie, le nombre 
des titres achetés, vendus ou remboursés, les 
soldes  en  nombre,  les  prix  d’achat  nets  des 
frais  d’acquisition,  les  prix  de  vente  ou  de 
remboursement, les prix de sortie, les soldes de 
valeur ainsi que la date de livraison des titres et 
celle du règlement financier. Les numéros des 
titres peuvent être reproduits, soit sur le relevé, 
soit sur un inventaire séparé. Les inscriptions 
doivent être faites le lendemain au plus tard de 
la réception de l’avis d’achat ou de vente déli-
vré  par  l’intermédiaire  ou  de  l’accord  de  la 
contrepartie, et, pour les remboursements sur 
annuités ou sur titres, au plus tard le lendemain 
de l’encaissement ; 
pour les immeubles : la date des opérations ; à 
l’entrée,  les  sommes  effectivement  versées 
ventilées s’il y a lieu en paiements en principal 
et frais d’acquisition ; à chaque inventaire, les 
amortissements correspondants ; à la vente, le 
prix de vente et les sommes effectivement en-
caissées. Le feuillet ou la fiche est créée dès la 
signature  de  l’acte  d’achat  ou  de  promesse 
d’achat ou dès le prononcé de l’adjudication. 
Les promesses de vente sont mentionnées dès 
la naissance des engagements ; 
pour les prêts : la désignation du placement, la 
date et le prix d’entrée, le taux d’intérêt, la date 
de paiement des intérêts, la date du rembour-
sement total ou les échéances des rembourse-
ments partiels ainsi que, pour les prêts hypo-
thécaires,  la  valeur  du  gage  au  jour  de  la 
conclusion du prêt. Le montant des rembour-
sements est inscrit au plus tard le lendemain de 
leur encaissement. En cas de retard de plus de 
trois mois dans les paiements stipulés, mention 
en est portée sur le feuillet ou la fiche ; 
pour les valeurs remises par les réassureurs ou 
par d’autres personnes physiques ou morales : 
en plus des indications analogues, le nom du 
déposant ; 
pour les valeurs qui ne sont pas au siège social 
de l’entreprise : le lieu de dépôt. 
Les placements affectés par l’entreprise à la repré-
sentation des provisions mathématiques de rentes 
constituées  en  accidents  du  travail  font  l’objet 
d’une mention spéciale. 
b) Les mouvements sont transcrits sur un ou plu-
sieurs registres ; il est tenu un relevé distinct par 
catégorie de valeurs immobilisées ou de comptes 
financiers faisant l’objet d’un compte principal du 
plan  comptable.  Ces  transcriptions  sont  passées 
sans  délai ; toutefois, celles afférentes aux place-
ments  autres  que  les  valeurs  mobilières  peuvent 
n’être portées  qu’à  la  fin de  chaque  mois.  Pour 
chaque opération sont mentionnés la date, le nom-
bre et la désignation des valeurs, et le montant, soit 
de l’entrée, soit de la sortie ; le solde des valeurs 
doit pouvoir être déterminé à toute époque et doit 
être effectivement tiré au moins une fois par mois. 
Les achats et les ventes d’immeubles sont portés 
dès  l’existence  des  engagements ;  les  promesses 
d’achats ou de ventes, les achats et ventes subor-
donnés  à une  condition  non encore réalisée  sont 
mentionnés pour mémoire. 
En outre, un registre relié, tenu par ordre de dates, 
reçoit mensuellement le report des soldes des di-
vers  comptes  et  celui  des  écritures  d’ordre,  les 
promesses  d’achat  ou  de  vente  étant  réinscrites 
chaque mois jusqu’à extinction des engagements ; 
les reports sont visés, pour certification, mensuel-
lement par le directeur  et au moins trimestrielle-
ment par le président du Conseil d’administration 
ou  par le  président  du  directoire  ou  le directeur 
général unique. 
c) Les entreprises qui tiennent un registre des « en-
trées de  valeurs »  et  un  registre des  « sorties de 
valeurs » permettant de tenir constamment à jour 
un compte « Placements en cours de règlement » ne 
sont pas astreintes à porter les placements non en-
core réglés sur les fiches ni dans les comptes pré-
vus  aux  a)  et b) ci-dessus. Le solde  du compte 
« Placements  en  cours  de  règlement »  est inscrit 
mensuellement sur le registre des mouvements. 
Section 3 - Tenue de documents relatifs 
aux contrats, aux sinistres et à la réas-
surance 
Art.414.- Enregistrement des contrats 
Les  entreprises  doivent,  soit  délivrer  les  polices 
sous un numérotage continu pouvant comprendre 
plusieurs séries, sans omission ni double emploi, 
les avenants successifs étant rattachés à la police 
d’origine, soit  affecter  aux assurés ou sociétaires 
des  numéros continus répondant  aux mêmes exi-
gences. 
Les informations relatives à ces documents doivent 
être à tout moment d’un accès facile et comporter 
au moins les éléments suivants : 
Documents you may be interested
Documents you may be interested